Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:53

Lundi 11 juin - Communique du SNES suite à la probable ouverture d'un plan de cession pour Néo Sécurité

Candidat depuis fin avril à la reprise par l'intermédiaire de ses entreprises adhérentes candidates, le SNES, Syndicat National des Entreprises de Sécurité privées, première organisation professionnelle de la surveillance humaine, s'est concerté ces dernières semaines avec l'autre repreneur Fiducial.

 

L'annonce de la déclaration de cessation de paiement par l'entreprise vendredi 8 juin devrait ouvrir la voie vers un plan de cession dans les toutes prochaines semaines sous l'égide du Tribunal de commerce de Paris dans le respect des intérêts des salariés, des clients et des fournisseurs.

 

Dans ce contexte, le SNES vient de faire officiellement savoir qu'il avait finalement choisi de se rapprocher du projet de Fiducial afin d'une part de maximiser la sauvegarde des emplois et d'autre part de conforter le pôle français de sécurité privée.
 
Michel Ferrero,Président du SNES de préciser :
"
Le projet du groupe Fiducial, les moyens qu'il a décidé d'y consacrer, sa volonté d'asseoir un groupe français leader rejoignent totalement nos objectifs initiaux.Notre concertation récente aboutit donc désormais à une volonté affirmée de coordination.

Celle-ci permettra à plusieurs PME françaises issues de nos rangs de participer significativement à une sortie par le haut de ce dossier social et professionnel sensible. En conséquence, le SNES ne présentera pas au Tribunal de Commerce son projet initial de reprise globale mais va s'inscrire en partenariat avec le très crédible dossier de reprise de Fiducial.

 

Cette offre française nous semble particulièrement correspondre aux enjeux du secteur et permettra comme nous l'avons toujours souhaité de renforcer la taille critique des PME qui seront amenées à reprendre de l'ordre d'une dizaine de millions d'euros de chiffre d'affaires et les emplois associés selon les premières estimations".

 

http://www.e-snes.org/

Partager cet article

commentaires