Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 08:00

Lancement du projet de "consortium":  "FGR - France Gardiennage Réseau"

 

Deux autres sujets structurants majeurs ont fait l'objet de débats approfondis et de décisions elles aussi unanimes.
L'AG SNES a ainsi approuvé la proposition qui lui était faite d'entamer la phase de lancement d'une étude opérationnelle portant sur la mise en place, à l'extérieur du SNES, d'un réseau national d'entreprises adhérentes, destiné à constituer, ensemble, sous une marque commune, une vraie alternative d'envergure sur le marché.

 

C'est là le prolongement annoncé et confirmé du projet initial de "consortium" présenté par le SNES en mai dernier pour la reprise de Néo Sécurité et qui avait retenu l'attention des pouvoirs publics et de l'Elysée.

 

Michel Ferrero, auquel ce projet ambitieux tient particulièrement à coeur, précise : "Nous allons évaluer la meilleure manière de constituer le premier réseau de prestations de sécurité privée associant la dimension nationale et la réactivité territoriale".

 

Présentée sous le nom provisoire de code de "France Gardiennage Réseau-FGR ", cette future entité à vocation commerciale vise plusieurs objectifs :
- Conforter, par une dynamique réseau, le développement de la taille critique des PME membres du SNES.
- Proposer collégialement un panel de prestations de service national et global « Homme & Technologies ».
- Garantir aux acheteurs nationaux une couverture de l’ensemble du territoire national, managée par une organisation centrale fédérée par une marque nationale forte associée à celle de chacun des membres du réseau.

 

L’organisation centrale serait l’interlocuteur privilégié des donneurs d’ordre multi-régionaux, à qui elle proposerait un vrai partenariat de proximité.

 

C'est un projet stratégique extra-syndical d'envergure. "Il fallait que notre organisation donne l'impulsion décisive.
Cela permettra aux acteurs moyens et intermédiaires pas assez structurés de peser ensemble sur le marché, sur les fournisseurs. Il en résultera une puissance d’achats sur le plan national, renforcée mais aussi à terme FGR devrait permettre d’offrir à des dirigeants souhaitant quitter le marché …. une nouvelle perspective de cession" annonce

 

le Président Ferrero. Les adhérents approuvent unanimement le principe d'Alliance mais posent les conditions du SNES.

 

Source: COMMUNIQUÉ DE PRESSE SNES - OCTOBRE 2012

Partager cet article

commentaires