Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 07:00

La vie n’est pas un long fleuve tranquille à l’hôpital d’Hesdin. Après les déboires – en cours de résolution – de la chapelle, voilà maintenant que le bâtiment Richelieu qui abrite l’ÉHPAD a reçu un avis défavorable de la commission de sécurité. C’était le 18 septembre. En cause, le dispositif de désenfumage des locaux en cas d’incendie. Explications.

André Bardot-Négroni (à g.) et Christian Lebrun ont fait appel à des pros de la sécurité incendie.

« L’alerte est légitime. Elle permet d’améliorer la sécurité. » André Bardot-Négroni aurait pu voir le verre à moitié vide. Recevoir un avis défavorable à l’exploitation de la part de la commission de sécurité, cela n’est jamais plaisant. Le directeur de l’hôpital et son adjoint, Christian Lebrun, préfèrent considérer que le verre est à moitié plein.

 

 

le reste de l'article: http://www.lavoixdunord.fr/region/hesdin-des-pros-de-la-securite-incendie-patrouillent-ia36b49156n1582080

Partager cet article

commentaires