Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 11:51

Etranglé et roué de coup

Avec ses enfants, Jean-Louis Naud suit également le vigile qui vide alors le sac de son épouse sur une table et fait une fouille au corps. "Quand je vois qu'il tripote ma femme. Je vous laisse imaginer comment je peux réagir dans la tête." raconte ému Jean-Louis Naud. Ne trouvant toujours aucun objet volé sur Alice Naud, les vigiles fouillent son mari. Toujours sans succès. Les vigiles se dirigent alors vers leurs deux enfants. Alice Naud essaie de s'interposer. Les vigiles lui crachent dessus. Son mari n'a pas le temps de faire un geste qu'il se retrouve étranglé et plaqué au mur. "Quand je perdais connaissance, j'ai senti un pouce devant ma bouche. J’ai mordu dedans aussi fort que j’ai pu, quitte à aller jusqu’au sang, à lui couper le doigt. J’ai mordu, mordu, mordu ! Ça c’est desserré. J’ai pu respirer" et il en profite pour crier "Police!" Pendant ce temps, Alice Naud est rouée de coup. L’un de leurs fils a filmé l’agression. Depuis, ils ont décidé de mettre la vidéo en ligne sur Internet.

 

Attention, certaines images violentes contenues dans cette vidéo peuvent choquer.

 

 


 

La suite de l'article: http://www.francebleu.fr/infos/agression/les-vacances-d-un-couple-virent-au-cauchemar-1199694

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

chris 20/01/2014 17:29


Bsr,


Débile et horrible cette histoire!


Discréditant une profession suffisamment critiquée!


Ces personnages doivent être punis sévèrement et répudiés à vie de la Sécurité!


Une petite histoire qui m'est arrivée asur le parking du Macumba à Mérignac 33 où j'attendais ma fille à la sortie de ma nuit de service et ce encore en tenue de service.


Les "2 clowns" promenant un chien (l'animal encore + intelligent que celui au bout de la laisse) après m'avoir sollicité et malgré que je lui ai montré les insignes officiels de ma fonction a été
"chouiné" au service de sécurité interne à la boîte et a dépéché un portier.


Celui-ci a compris de suite le pourquoi de ma tenue...par contre Pipo & Mario n'ont pas percuté...


Comme quoi il y a vraiment du tri et des coups de pieds au cul à effectuer 


@+

Vincent 20/01/2014 16:12


Bonjour,


Malheureusement rien à voir avec le code de déontologie. On a affaire à des cowboys sous formé et sous éduqués comme il y en a tant en France aussi.


A quand un eclaircissement sur les procédures d'appréhension, à savoir interdiction du"local d'interpellation" et procédure systématiquement prise en charge par les
forces de l'ordre dès l'appréhension par l'agent de sécurité, sans quoi remise en liberté instantanée.

BaGouNet 20/01/2014 12:16


A quand la mise en place et l'application de notre code déontologie en Espagne ??


Halliinant, cette interpellation. Méritent une exclusion définitive de notre métier, et des poursuites en correctionnelle ...

k9 20/01/2014 11:58


ça peut aussi arriver en France malheureusement