Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 07:00

Mis en service à la Arena da Baixada de Curitiba au Brésil pendant la coupe du monde 2014, le nouveau système de détection automatique Qylatron pourrait révolutionner les contrôles de sécurité dans le monde.

 

Son aspect tranche radicalement avec les habituelles cabines de détection et autres tapis roulants que l'on trouve dans les aéroports ou à l'entrée de certains monuments. Mais le Qylatron, développé par Qylur Security Systems, est bien un système de contrôle. Il se compose d'un ensemble de cinq compartiments en forme d'alvéoles avec des petites portes de couleur. Les sacs et effets personnels sont placés dans un compartiment puis la porte refermée. Si celle-ci s'allume en vert, la personne peut reprendre ses affaires et passer. Si c'est rouge, un agent de sécurité est appelé car une menace a été détectée.

 

Une technologie novatrice

La technologie développée par Qylur repose sur l'intelligence artificielle. Il s'agit d'un réseau de capteurs fusionnés qui analysent les sacs et objets personnels en comparant leur contenu à une base de données qui est réactualisée régulièrement.

Ainsi lors de la Coupe du Monde, le système a permis de détecter non seulement les armes, produits chimiques et explosifs mais également d'autres objets interdits par la FIFA comme les drapeaux de grande taille, les mégaphones ou les vuvuzelas. Grâce à l'utilisation d'un algorithme intelligent, les erreurs humaines sont réduites de façon significative et le taux de détection est supérieur. Les agents de sécurité n'interviennent qu'en cas de problème.

 

 

 

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires