Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 10:00
Dans la plupart des cas, le massage cardiaque peut être suffisant.

En France, 30.000 à 50.000 morts subites surviennent chaque année, souvent à domicile. Dans la plupart des cas, il est inutile, et même néfaste, de pratiquer le bouche-à-bouche à un patient en arrêt cardiaque. C'est ce que vient de démontrer une étude américaine. Les chances de survie des patients sont en effet passées de 18% à 34% depuis que l'on ne ventile plus les victimes. Même si, lors d'un arrêt cardiaque, la respiration s'arrête.

 

Depuis 2003, l'État d'Arizona recommande aux témoins d'un arrêt cardiaque de ne plus faire de bouche-à-bouche et de se contenter du massage cardiaque pour faire circuler le sang. Sauf en cas de noyade, d'électrocution ou lorsqu'il s'agit d'un enfant. Dans ces trois situations, la ventilation au rythme de 30 compressions thoraciques ­alternées avec 2 insufflations d'air par la bouche reste recommandée.

 

Le reste de l'article: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/12/10/19545-fin-bouche-bouche-dans-arrets-cardiaques

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Secourisme
commenter cet article

commentaires

Sylvain MOREL 29/04/2013 11:50


Bonjour à tous,


les référentiels PSC1 et SST n'ont pas été modifié en ce sens et cet article ne doit donc pas être pris comme une référence. Je trouve donc le titre pour le moins déplacé (on parle bien
de la vie d'une personne en détresse !).


je trouve tjrs bizzare que des personnes décretent la fin d'une technique de secours alors même que des autorités médicales membres de l'observatoire national du secourisme n'a pas (encore ?)
opté en ce sens.


La multitude d'article de ce genre conduit à une hésitation des secouristes en France.


Lors des sessions SST que j'anime, je perds à chaque fois 5 ou 10 mn à répondre à des stagiaires qui disent avoir lu un article qui proclame ce genre de chose...


Restons pro et appliquons le référentiel pour lequel nous sommes formés et attendons la modification dudit référentiel pour appliquer ce qui est nouvellement prescrit.


Salutations cordiales

CROZES 12/02/2013 18:32


Tous les cinq ans les gestes et les procédures en formation de secourisme évoluent, faisant suite aux recommandations d'un organisme européen (european resuscitation council). En France le
dernier changement date de 2012. La ventilation artificielle (bouche à bouche) est toujours au programme du PSC 1 ainsi que du SST. Toute autre interprétation va à l'encontre des programmes
validés par la sécurité civile. Bon nombre de pays qui avait abandonné le bouche à bouche y reviennent. Donc ce que dit ce professeur américain est très bien, mais est sans objet pour les
formations au secourisme en France. C'est la première fois que j'entends dire que le bouche à bouche peut être nuisible à l'état de la victime.   Moniteur de secourisme depuis 25 ans et
instructeur depuis 8 ans. 

83-629 15/02/2013 10:14



merci de cette remarque pertinente !



Y 27/12/2012 12:54


Je suis pas un spécialiste de secourisme même si j'ai été spv et a la BSPP , le top du top c'est loin derrière moi.


Ce qui me fait marrer et en même temps frissoner, c'est que 1 > Doit t'on mettre cette information disponible au plus grand public (le figaro)?


2> Et là pour le coup tu connais aussi bien que moi tout çà, le secourisme est en perpetuelle evolution, enfin faudrait pas dire évolution car depuis 30 ans, certes çà avance mais combien de
pas en arrière et de pas en avant et de pas sur le côté?


En gros ce que je dénonce c'est que nos amis secouristes en france sont déja assez imminent pour ne pas en rajouter avec les ricains.


A ce moment là on discute sécu et sécu incendie tranposable en france et là on va rigoler ....


En fin si il s'avère que cela est validable en quelques sortes scientifiquement en france, ben allons y alors ,quand le BNS > BNPS> AFPS > PSC1 nous proposera une énième façon de
réanimer les gens on l'appliquera comme tout ce qu'on applique sans broncher depuis 20 ans .... 

Y 26/12/2012 16:28


AhAh le figaroooo! toujours aussi irresponsable, y a des formations pour çà en france et çà marche trés bien!

83-629 27/12/2012 12:37



Et si les analyses des USA ce confirmait ?