Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 09:27
Depuis 2009, à la demande des services du ministère de l’Intérieur, les préfectures refusent de soumettre les agents titulaires d’un SSIAP à la loi de 1983 encadrant les activités de sécurité privée.

Une décision lourde de conséquences qui remet en cause plus de 20 années de pratique. D’où vient ce revirement ?
En quoi constitue-t-il un risque ?
Pourquoi est-il capital d’inclure la sécurité incendie dans la loi de 1983 ?
Réponses et éclairage avec l’expertise de Xavier Latour et Pierre Moreau.

 

 

Télécharger le document de réflexion : CLIQUEZ ICI

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

SP8020 12/05/2011 21:16



Bonjour,


Je suis salarié en temps que SSIAP 2 au sein d'un tribunal de grande instance.


Je suis étonné des revendications du groupement SSIAP car je n'arrive pas à déterminer clairement leurs arguments.


Toutes les idées, arguments, propositions peuvent être recues à condition qu'il y ai un fondement cohérent, justifié et garantissant des intérêts communs à long terme.


A ce jour, on ne peut lire que des propos insultants, immatures et totalement infondés concernant ce sujet.


En effet, depuis la création des premiers diplomes ERP, les agents de sécurité incendie étaient intégrés à la loi de Juillet 83 et intégrés complètement dans la CC 3196, et donc de bénéficier des
avantages qui en découlent (heures de nuit, paniers....).


Les agents de sécurité incendie ont par la même occasion bénéficié des divers avantages accordés par le biais des différents syndicats et organismes (SNES...) comme, par exemple, l'application
des métiers repères.


Cela paraissait tout simplement "logique"...... jusqu'à l'arrivée de la carte professionnelle qui n'était éxigée que pour les agents de sureté.


Avant même d'entrer concrétement dans le sujet, je me questionne déjà sur les raisons de ce choix étant donné que les agents incendie et sureté peuvent avoir des missions convergentes liées
parfois, à des missions mêmes parallèles, qui peuvent  mettre en jeu des notions de confidentialité.


Mais la suite est étonnante:


Dissocier les agents SSIAP des agents de sureté .


Pourquoi , pour qui , dans quel intérêt ?


Pourquoi, pour que les agents SSIAP ne soient pas considérés comme des "vigiles" ???? L'argument est très mince et immature.


Pourquoi, il n'a jamais été clairement défini que les agents SSIAP étaient intégrés à la loi de 83. Effectivement..... en réfléchissant, on se dit peut être que personne n'y a pensé car les 2
types de prestations rejoignent un objectif commun, à savoir la protection des biens et des personnes.


Pour qui...... à priori quelques agents SSIAP ou entrepreneurs d'entreprise de sécurité incendie qui n'ont pas pensé à tout, je pense, et qui estiment qu'un agent SSIAP est supérieur à un
"vigile".... ou qui estiment que leur compétences professionnelles sont liées aux actions des SP alors qu'aucune comparaison est réalisable.


Si cette distinction est faite, quel sera le régime des SSIAP en terme de salaires, CC ? Forcément aucun, car "une nouvelle profession" va se dessiner et donc s'inscrire aux métiers de base régis
par le code du travail sans avantage quelconque lié à la profession (heures de nuit, paniers, vacations de 12h ...).


Bien entendu, ces agents SSIAP qui auront la chance et l'honneur d'être détachés des "vigiles" ne pourront même plus faire valoir les qualifications de SSIAP 1 voire même de SSIAP 2 car ils
n'auront plus de correspondance dans la liste des métiers repères.


N'oublions pas également les donneurs d'ordres qui sont quand même les principaux acteurs; ils devront avoir 2 prestataires pour assurer une mission globale de sécurité.... et la création de 2
PC.... et des effectifs supplémentaires... et 2 chefs d'équipe disctincts et... et... et... j'imagine pas l'explosion du  budget "sécurité"


Bien entendu, et à juste titre, ils vont tenter de faire des économies pour respecter le budget initial. Pour cela, ils pourront compter sur les nouvelles sociétés de sécurité incendie qui vont
naitre et proposer des tarifs défiant toute concurrence. Il faudra leur préciser, à nos chers donneurs d'ordre, que ces agents SSIAP na parleront maheureusement pas francais....


Bien évidemment, mis à part le SSIAP, aucune exigence ne sera demandée aux futurs agents (moralité, nationalité.....) laissant donc l'ouverture du marché à l'international ...


Et à ce moment, les agents SSIAP et entrepreneurs français trouveront-ils des avantages.... ou auront-ils la capacités de rivaliser avec des tarifs à 10 euros de l'heure......??


Alors je ne comprend pas.... en admettant que la sécurité incendie se voit pondre un CC, il faudra attendre 5 ans (au mieux).


J'ai essayé de comprendre, d'être objectif, d'avoir la subtilité de projeter cette idée dans l'avenir mais rien n'y fait !


D'autre part, les seuls arguments effectués par les contestataire ne sont que des liens vers des circulaires et autres qui prouvent que la sécurité incendie ne fait pas partie de la loi de 83. On
le sait, car personne n'y a pensé, car c'est ...... LOGIQUE que les 2 spécialités se complètent.


Car, il s'agit de spécialités... de compétences... qui rejoignent un même objectif !!! LA SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS !!!  Et je maintien qu'il s'agit de la même profession.


D'autre part, ce procédé, s'il est approuvé, n'incitera-t-il pas les agents SSIAP et sureté à manquer de professionalisme, sans parler des tensions humaines ?


Un agent SSIAP qui découvrirai le vol d'un objet dont il a la surveillance aura sans doute l'idée que ca n'est pas son rôle.... mais celui d'un "vigile" !


Et vice-versa, pour un "vigile" qui découvirai un départ de feu.....


Et les 2 deviendront condamnables au yeux de la loi pour non réaction face à un flagrant délit et non assistance à personne en danger.


Alors, ces personnes super SSIAP, donnez vos arguments, soyez cohérents, et répondez aux invitations des organismes qui cherchent à connaitre vos motivations.



83-629 12/05/2011 22:15



Merci de votre commentaire, très constructif.


 


eesperons que vous serez entendu !