Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 10:02

par Cyril Altmeyer

 

PARIS (Reuters) - Attaques terroristes, guerre informatique, surveillance de sites critiques : les groupes de défense parient sur la multiplication des risques et la demande de protection accrue pour utiliser leur savoir-faire dans le lucratif marché de la sécurité au moment où les budgets militaires font les frais de l'austérité.

 

Les spécialistes des équipements destinés aux armées comme EADS, Thales et Safran utilisent leur maîtrise de logiciels militaires complexes pour sécuriser des frontières interminables, des villes entières ou des centrales nucléaires.

Les entreprises occidentales, en quête de relais de croissance dans le monde, investissent de plus en plus dans des pays où la sécurité peut être aléatoire, comme l'a montré la récente prise d'otages sur un site gazier à In Amenas, en Algérie.

 

"La croissance restant limitée en Europe, les entreprises vont chercher des marchés à l'étranger, y compris dans des pays parfois instables voire dangereux pour le personnel et dans d'autres qui n'hésitent pas à copier certaines technologies", note Guillaume Rochard, associé au sein du cabinet PricewaterhouseCoopers.

 

Le reste de l'article: http://www.boursier.com/actualites/reuters/la-securite-poule-aux-oeufs-d-or-des-groupes-de-defense-128279.html

Partager cet article

commentaires