Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 08:00

Profession souvent critiquée, image désastreuse et pratiques douteuses, les entreprises de sécurité privée font l’objet de nombreuses accusations.


Dans ce contexte, les acteurs de la sécurité privée se sont engagés, notamment via l’USP (Union des Entreprises de Sécurité Privée), pour professionnaliser et moraliser leur secteur d’activité.


La création du CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) le 1er janvier 2012 symbolise la volonté des pouvoirs publics de réguler le secteur et d’en garantir la déontologie. Pour symbole, les premières sanctions disciplinaires prises à l’encontre de personnes physiques et morales en octobre 2012.


Portrait d’une profession en profonde mutation…

 

Sommaire

Le bilan chiffré du secteur

Un environnement législatif contraignant

Métiers : une profession aux multiples facettes

Qualifications professionnelles : des aptitudes très encadrées

Un secteur qui s’engage dans une démarche de déontologie

« D'une manière ou d'une autre, il faudra construire un nouveau modèle économique », Interview de Michel Mathieu, président de SECURITAS France et président de la Commission Economique de l’USP

 

Dossier réalisé avec l’aimable collaboration de l’USP (Union des Entreprises de Sécurité Privée) : http://usp-securite.org/
Documents mis en ligne en décembre 2012

Partager cet article

commentaires