Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 10:00

Vont-ils mettre des effectifs de police aux filtrages pour que les aéroports puissent fonctionner en dépit de la grève ? Et si ce "tampon" était concluant ?  Si  finalement, c'était  aussi bien avec des effectifs "publics" ?

Du coup, les agents de sûreté aéroportuaire ne sont pas entrain de scier la branche sur laquelle ils sont assis ?

 

--------------------------------------------------

(Boursier.com) -- Le gouvernement a haussé le ton ce mardi, au cinquième jour de la grève des agents de sécurité qui ralentit le trafic aérien. "Nous voulons que cette grève cesse. Nous voulons que cesse cette prise d'otages des usagers qui partent en vacances", a déclaré la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, sur LCI.

 

Alors qu'une matinée de dialogue était au programme, après la nomination de deux médiateurs hier soir dans ce dossier, la ministre a assuré la détermination du gouvernement à faire en sorte que les usagers puissent partir en vacances dans de bonnes conditions.

 

Elle a confirmé qu'il était favorable à la proposition de loi visant à imposer aux salariés du secteur du transport aérien de déclarer toute grève au moins deux jours à l'avance.

 

Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie également en charge des transports, a déclaré hier qu'elle réévaluerait la situation mardi à la mi-journée et étudierait "toutes les solutions". La première secrétaire du PS Martine Aubry a déploré que le gouvernement réagisse seulement lorsque le conflit bat son plein. "Le service minimum, la droite en parle toujours en plein moment de crise", a-t-elle déclaré sur RTL.

 

Les syndicats des sociétés de sûreté des aéroports, qui emploient environ 10.000 personnes, demandent des hausses de salaires et l'amélioration des conditions de travail. Ils ont reconduit leur grève pour ce mardi et annoncé un durcissement.

 

Leur mouvement perturbe plus particulièrement depuis cinq jours l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, et celui de Roissy en région parisienne...

 

source: http://www.boursier.com/actualites/economie/le-gouvernement-hausse-le-ton-contre-les-agents-de-securite-aeroportuaire-12364.html?sitemap

Partager cet article

commentaires