Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:00

Avant ce vendredi, les entreprises de sécurité doivent déposer leur procédure d'agrément auprès du nouveau conseil chargé de réguler le secteur. Une première étape dans la normalisation de ce secteur, entaché d'affaires peu glorieuses, et destinée à écarter les sociétés à la limite de la crapulerie. Mais à quelques jours de l'échéance, les acteurs ne se précipitent pas.

 

http://owni.fr/files/2012/03/securite-privee-police-etat-agents-cnaps-3.jpg

 

 

Sécurité privé, fin du premier coup de balai ce vendredi. Dans la cadre de la mise en place, en janvier dernier, du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), chargé de nettoyer encadrer le secteur, les sociétés de sécurité et les dirigeants ont jusqu’à ce vendredi pour déposer un dossier de demande d’agrément ou d’autorisation. Et ça promet. À titre d’exemple, en Haute-Garonne, 15 jours avant la date limite, seules 34% des entreprises avaient déposé la demande.

 

Le chantier qui attend le Cnaps est vaste, tant les dérives sont nombreuses. Et certains donneurs d’ordre, y compris dans le public, auraient bien besoin de réviser la loi de 1983 qui régit les métiers de la sécurité privée et le droit du travail tout court.

 

Les dérives ont fleuri à la faveur de l’expansion de ce secteur qui profite du désengagement de l’État, période de vaches maigres oblige. Les effectifs ont augmenté  de 140% en vingt ans, indique le dernier rapport du Centre de recherche et d’études sur les qualifications (Cereq), si bien qu’on compte aujourd’hui 9 000 entreprises et 165 000 salariés.

 

 

Consulter le reste de l'article: http://owni.fr/2012/03/20/le-vendredi-noir-de-la-securite/

 

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

belzebut 24/03/2012 15:38


moi à mon boss (à propos d'un désaccord entre nous):


-que pensez-vous du CNAPS? 


mon boss : 


-


ça promet  mais il risque de rire jaune rien qu'en consultant son site il a oublié la loi! en fait je me demande si seulement il l'a connait ....

83-629 26/03/2012 10:22



Au premier contrôle, il risque de moins rire ;-)



Y 23/03/2012 15:13


Article énorme!et même en changeant les prénoms j'ai reconnu du monde^^