Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 09:00

Exaspérés par une série de vols, les commerçants de Void-Vacon menacent d’organiser des rondes de nuit dans leur village. Exaspérés par une série de vols, les commerçants de Void-Vacon, dans la Meuse, menacent d’organiser des rondes de nuit dans leur village.

 

Place De Gaulle à Commercy. Francis Caille, boucher itinérant, colosse moustachu au visage écarlate, blague avec ses clients habituels. La cloche de l’église sonne, il est temps de remballer la marchandise, l’artisan change de ton. Il y a quatre ans, la porte de son labo a été attaquée à coups de chalumeau. « Après ça, pendant un an, j’étais en psychose. Depuis, j’ai toujours ma batte de baseball au coin du lit et mon calibre 12 au-dessus de l’armoire. »

 

Avec quelques autres commerçants de Void-Vacon, dans la Meuse, il se dit prêt, la nuit venue, à effectuer des patrouilles dans les rues du village pour sécuriser les lieux… mais dans la limite du raisonnable. « Faire des rondes la nuit, ça peut être dissuasif mais attention, il ne faudra pas jouer aux cow-boys ! Il est hors de question de se substituer aux gendarmes. Moi, à la rigueur, je veux bien faire barrage avec mon véhicule pour éviter que des malfaiteurs prennent la fuite mais pas plus. »

 

 

Le reste de l'article: http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/05/28/les-commercants-songent-a-une-milice-privee

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires