Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 19:05

Une émission à charge ? ou alors une réelle enquète ?

 

On le découvrira ce soir ...

Secrets et dérapages de la sécurité privée ce soir sur M6 dans “Enquête Exclusive”

Ce dimanche 13 novembre à 22:45, Bernard de la Villardière présentera sur M6 un nouveau du magazine “Enquête Exclusive” qui dénoncera les dérives de la sécurité privée.

Dans les gares, les aéroports, devant de grandes entreprises, ou à l’entrée des boîtes de nuit : les vigiles sont aujourd’hui la première force de sécurité en France, ils sont 165 000, plus nombreux que les policiers.

Tenues sombres, allure impressionnante, de véritables polices privées payées par des commerçants ou des municipalités remplissent des missions qui relèvent du maintien de l’ordre. Ils n’ont théoriquement pas le droit d’être armés mais se retrouvent face aux voleurs et aux délinquants. Sont-ils suffisamment formés pour gérer des situations parfois tendues ? Quels sont les risques de bavures ? Pourquoi certains basculent-ils dans la violence ?

Car le monde des vigiles a aussi sa face cachée : des sans-papiers exploités par des sociétés peu scrupuleuses, ou, autre extrême, des policiers qui arrondissent leur fin de mois en travaillant illégalement avec leurs armes de service comme agents de surveillance haut de gamme. Qu’ils protègent des personnalités, des supermarchés ou des HLM, les vigiles sont aujourd’hui un rouage essentiel de la sécurité en France, plongée dans les secrets de cette nouvelle armée privée.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

chris 21/11/2011 22:07


Bsr,


Après 25 années dans le privé comme APS, cyno, agent de télésurveillance à intervenant/rondier + moultes recours aux Prud'Hommes pour nombre d'employeurs indélicats, je suis passé dans la
sécurité publique.


Qu'est ce que j'apprécie


Je percois moins que dans le privé (payé correctement cela va de soi) mais au moins plus besoin de taper sur la table pour avoir ses maigres émoluments voire de menacer "le singe" de recours
judiciaire.


Ouff ça fait du bien je ne regrette pas.


@+

Sylvain MOREL 20/11/2011 19:48


Je suis en permanence confronté à des futurs APS qu'il faut éduquer (lavé, rasé, vêtements propres et de ville, respect, politesse) avant de leur apprendre les bases du métier. 


Il y a 15 ans je priais ma direction de me demander de former les nouveaux sur le savoir être autant que sur le savoir faire technique. 


Soyons modestes, j'apprends autant que je transmets. Je gagne correctement ma vie sans plus, mais tous les agents que je forme savent combien j'aime ce que je fais et combien j'aime les
accompagner dans leur parcours de formation. Accessoirement j'ai la faiblesse de penser qu'on s'apprécie mutuellement. 


Quant aux pillules qui ont du mal à passer, que ce soit avec les stagiaires, avec les clients ou avec l'encadrement... Il n'y a pas de mort, donc rien n'est grave. Relativisons...

Stylee 20/11/2011 19:11


@Sylvain : Ravi de voir qu'après quasiment 30 ans dans le métier, vous gardiez le bon état d'esprit. Si vous avez la possibilité d'être heureux dans ce que vous
faîtes, et bien c'est l'essentiel. Mais je ne vous apprendrais rien sur l'état d'esprit de la nouvelle génération dans notre métier.


En tant que formateur, vous devez vous en apercevoir régulièrement. Ceci dit, votre longue expérience doit vous permettre de relativiser...

83-629 21/11/2011 01:08



Tout à fait vrai !!



Sylvain MOREL 19/11/2011 23:28


Et maintenant je suis Formateur à Marcq en Baroeul.

Sylvain MOREL 19/11/2011 23:27


@Stylee  : Je travaille dans le métier depuis le 23 octobre 1983. j'ai été agent
puis chef de poste et chef de site, contrôleur et assistant d'exploitation. j'ai travaillé pour une dizaine de société de Marseille à Toulon puis à Metz, Thionville, Sarreguemine, Paris, Roubaix,
Lille... je travaille chez Securitas depuis 1991. J'y suis plutôt bien. Je sais, l'entreprise idéale n'existe pas et beaucoup de choses bonnes comme mauvaises sont plus des problèmes humains que
d'entreprise... Je vois arriver certaines réformes que j'attends depuis plus de 20 ans, je sais aussi que d'autres réformes que j'attends n'arriveront que quand je serais en retraite... Il faut
avoir la foi !

83-629 21/11/2011 01:07



Nous avons là un beau livre d'histoire sur l'évolution de notre métier !


 


je vous contacterais , on pourrais ce faire une mini interwiew pour faire un petit point sur l'évolution de notre métier!