Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 10:00

Les idées "phares" du SNES sur la refonte de la loi du 12 juillet 1983 (livre VI du code de la sécurité intérieure):

 

- l’instauration d’un uniforme unique adapté et obligatoire avec un signe distinctif commercial à un endroit bien déterminé. (Cette mesure pourrait constituer un élément important et essentiel de la reconquête de notre image de marque et par là, de la reconnaissance progressive par l’ensemble de nos concitoyens, de notre contribution spécifique et de notre utilité, dans le paysage sécuritaire).

 

- Déclaration préalable simplifiée des contrats de surveillance et gardiennage (auprès du CNAPS ? Préfecture ?)

 

- Garantie financière minimum associée à une garantie minimum de moyens

 

- Restriction au minimum de la sous-­traitance et ses dérives.

 

- L’entrée de la formation en sécurité dans le Code de la Sécurité intérieure

 

- Une Loi pour protéger nos Agents (Comme par exemple les concierges ou les agents des bailleurs sociaux)

 

 


http://www.e-snes.org/i_zip/discours_mferrero_26oct2012.pdf

 

Partager cet article

commentaires

Y 16/11/2012 14:21


La restriction de la sous traitance doit certes etre encadrés maissurtout il faut que cette démarche ai pour but d'augmenter les prix de ventes et non pas se goinfrer encore plus.