Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 10:00

Prévue début juillet, la manifestation se veut un lieu de débats.
Les industriels du secteur en attendent beaucoup pour mieux orienter leurs investissements.

 

En toute discrétion, Lyon s'apprête à accueillir le premier forum mondial de la sécurité intérieure, avec le soutien des collectivités locales, du ministère de l'Intérieur, et d'Interpol. Ouvert par Manuel Valls, ce « Davos de la sécurité » est programmé les 8 et 9 juillet prochain, avec pour but affiché de faire avancer la pensée prospective en la matière. « Il y a des Davos sur à peu près tout, sauf sur la sécurité intérieure », assure aux « Echos » Alain Bauer, professeur de criminologie au Cnam, à New York et à Pékin.

 

L'idée a germé il y a trois ans environ quand Interpol, dont le siège est à Lyon, a accepté d'installer à Singapour son centre de technologies sécurisées, dont l'inauguration est prévue l'année prochaine. Craignant que la capitale des Gaules ne perde sa primauté en ce domaine, les élus locaux ont alors cherché un projet d'envergure mondiale pour reprendre l'avantage. Pas question pour autant de concurrencer Milipol, le grand Salon de la sécurité intérieure, qui se tient tous les deux ans à Paris ou à proximité, en alternance avec le Qatar.

 

Le reste de l'article: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202623113742-lyon-s-apprete-a-accueillir-le-premier-davos-de-la-securite-545207.php

Partager cet article

commentaires