Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 08:00

Le marché de la sécurité dans le métro vient d'être renouvelé par Tisséo. Sur le terrain, les employés dénoncent des conditions de travail dégradées et parfois illégales…

 

Dans les couloirs du métro, le sort des agents de sécurité est d'une grande précarité./ photo DDM, Xavier de Fenoyl - Tous droits réservés. Copie interdite.
Dans les couloirs du métro, le sort des agents de sécurité est d'une grande précarité./ photo DDM, Xavier de Fenoyl ()

 

Sans doute faut-il y voir un signe. Quand il s'agit d'aborder les conditions de travail dans les sociétés vouées à la sécurité, tous les interlocuteurs s'assurent d'abord de leur anonymat. Il y a pourtant beaucoup à dire. Au point que nombre d'employés qui arpentent quotidiennement les couloirs du métro toulousain ont choisi de dire leur ras-le-bol publiquement. «Il faut que les usagers sachent ce qui se passe, explique un agent de la société Deigen France Sécurité. Il y a trop de magouilles. Le personnel est embauché par favoritisme et ne fait pas son travail. Comment assurer un service et la sécurité du public si on n'en a pas les moyens ?».

 

Le reste de l'article: http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/30/1548500-metro-dans-la-galere-des-agents-de-securite.html

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires