Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:24

Cette modification pourrais en effet débloquer toutes les impasses par rapport à la sécurité incendie ...

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbw3gjzSD3TxCs0VdUMmkh6UoupBZiOVA1IsoQzLadZL7JoPJrjfaL6E6hfQ

En effet, à quoi sert, au fond, cette exclusivité de missions ? De quoi protège t'elle ?

Même les banques ont une obligation d'exclusivité mais elles proposent de la télésurveillance, de l'assurance et même des forfaits mobiles !!

Une exclusivité peut se contourner ... il existe mille et une façons de le faire.

Après, on pourrait avoir peur de voir les sociétés de sécurité privée proposer tout et n'importe quoi. Mais ce phénomène sera de toute façon limité : pourquoi s'enfermer dans une réglementation restrictive de la sécurité privée (moralité, agrément, taxe, etc ...) pour une activité qu'on peut effectuer dans des conditions moins contraignantes ?

 

Donc, je ne pense pas que cette possibilité de "libéraliser" les sociétés de sécurité privée avec cette obligation d'exclusivité serait dangereuse, car la "polyvalence" de missions ou de service a ses limites pour le client (je ne sais pas combien de personnes prennent un forfait mobile dans une banque, mais cela doit être vraiment marginal !).

 

Ce qui serait dommage, c'est la libéralisation du secteur de la sécurité incendie, véritable gouffre aux escrocs actuels de la sécurité privée, car la pression du CNAPS (renouvellement, contrôle,..) va les pousser vers une filière "moins surveillée" et moins réglementée (pour les salariés : pas de carte pro, etc ...).

 

Véritable pied de nez aux lobbystes de la sécurité incendie !

La seule chose qui bloquerait pour que les entreprises de sécurité privée assurent des missions de sécurité incendie, c'est justement  l'obligation d'exclusivité .. mais si demain elle n'existait plus ? Car toute la "bataille" des lobbystes de la sécurité incendie tourne autour de l'exclusivité de mission des sociétés de sécurité privée ... et là, cette modification donnerait un coup d'arrêt total et massif aux "désirs" de ces lobbyistes. Et donc, pour que les sociétés de sécurité privée continuent à assurer ce type de prestation.

 

Comme je le répète souvent: Les loobystes de la sécurité incendie se trompent de cible


Ce n'est pas en excluant les sociétés de sécurité privée de cette "prestation" incendie, que l'exclusivité des missions des SSIAP sera garantie ! Il n'y a qu'à voir les nombreux services internes en type U (qui ne respectent absolument pas le MS 46 ...).

C'est une bataille auprès des CCDSA qu'il faut mener, pour mettre en premier plan l'importance du respect du réglement du 25 juin 1980 (notamemnt le MS 46).

 

Si cette obligation d'exclusivité "saute", ce sont des années de bataille perdues pour les lobbystes de la sécurité incendie, en véritable croisade contre la sécurité privée.... et qui on quelque peu oublié le "vrai" fond du besoin des SSIAP : le respect du MS 46 sur les missions de sécurité incendie !

 

Qu'importe qui assure cette prestation : Sociétés de sécurité privée, de sécurité icnendie, de maintenance ou autres, l'important c'est de considérer le travail des SSIAP et de respecter les obligations découlant du MS 46.

 

Information d'AISG:

Réforme de la loi de 1983 : « Nous voulons toucher au principe d'exclusivité » des activités privées de sécurité (Jean-Louis Blanchou)

La nouvelle loi sur la sécurité privée devra être une « loi de confiance », contrairement à celle du 12 juillet 1983 qui était « une loi de défiance », annonce Jean-Louis Blanchou, mercredi 21 mars 2012.

Le délégué interministériel à la sécurité privée s'exprimait au cours d'un débat organisé dans le cadre de Securicase, un forum consacré à la sécurité privée (AISG n°5618). « Nous travaillons à la réécriture de cette loi pour trouver des synergies, des voies de partenariat entre sécurité publique et privée et faire de la sécurité privée un secteur moderne », poursuit Jean-Louis Blanchou.

http://www.aisg.info/public/fr/nonabonne/accueil/accueil.php

Partager cet article

commentaires

Sphe 22/03/2012 19:26


Puis ce n'est pas une exclusivité! L'info a été diffusée suite à la première réunion en rapport avec cete reforme de la loi de 83 le 25 janvier 2012!

83-629 22/03/2012 20:14



une belle intervention qui ma fait bien rire



Sphe 22/03/2012 19:18


Lorsque vous aurez compris que la sécurité incendie ce n'est pas que les SSIAP alors vous mériterez l'attention de chacun.

83-629 22/03/2012 20:12



J'ai déjà votre attention ;-)


La seule activité de sécurité incendie qui impose une exclusivité de la mission "sécurité incendie" sont les SSIAP:


Les "pompiers d'entreprise" et les SSLIA n'on aucun équivalent "MS 46" .... donc forcément, quand on parle que la sécurité incendie et loi 83-629 sont incompatible, et quand on justifie cette
exclusion par le fait que les entreprises de sécurité privée contreviennent à l'article 2 de la loi 83-629 car les SSIAP ne peuvent faire QUE du SSIAP (par le seul fait du MS46) - donc oui on
peut résumé que ce changement vise les SSIAP.


Et de toute manière, dans le domaine de la sécurité incendie, on peut dire que c'est généralement et globalement des SSIAP que l'on parle: face aux SSLIA ou pompiers d'entreprise, les SSIAP passe
pour un mastodonte, les autres sont très minoritaire.


Et puis comparé les SSLIA, pompiers d'entreprise avec des SSIAP ... c'est un peu fort, et ils n'on rien à voir (aussi bien en formation, matériels ou encore objectifs de missions), même si cela
reste de la sécurité incendie (sauf que le SSIAP c'est du pur "préventionniste", alors que les autres, il y à une grosse part d'intervention opérationnel - avec les moyens adéquate).