Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 08:00

Evry : un patron en garde-à-vue

 

Le PDG de la société de sécurité Bodyguard, dont le siège social se trouve à Evry, a été interpellé ce mardi matin. Il était encore en garde à vue dans la soirée. L’enquête est menée par les services de l’antenne d’Evry de la police judiciaire. « Des vérifications financières sur la de cette entreprise doivent être effectuées », explique une source proche du dossier.

Le PDG est soupçonné de devoir plusieurs millions d’euros à l’Urssaf de et de l’Essonne. « Cela fait partie de ce qu’il faut vérifier », poursuit cette même source. Bodyguard, l’un des leaders en dans le domaine du gardiennage et de la protection, emploie près de 1 000 salariés et a collaboré notamment avec des ministères, la RATP, l’Oréal ou le Lido. Contactée, la société n’a pas souhaité réagir.

http://www.leparisien.fr/informations/evry-un-patron-en-garde-a-vue-19-03-2013-2653505.php


Le patron de la société Bodyguard ... membre du conseil d'administration de l'USP !

Outre le fait que la société Bodyguard est adhérente de l'USP (et donc signataire de la charte d'adhésion de l' USP ),

Il est également intégré au sein du conseil d'administration de l'USP ( http://usp-securite.org/Le-conseil-d-administration.html ), Et il est en plus secrétaire pour les 4 nouveaux pôles de l'USP !! ( http://usp-securite.org/IMG/pdf/_USP_Plaquette_2012-2.pdf)

 

Pour une personne ainsi intégrée que cela au niveau du fonctionnement de l'USP, cela ne renvoie pas une image des plus flatteuses ! Déjà que beaucoup de monde pointe du doigt le fonctionnement de ces syndicats, cela donne encore du blé à moudre à beaucoup de personnes !

 

En dehors de cela, il détient notamment  la  "LM Holding", une société au CA de 100 millions d'Euros .. (selon le Pdg de Bodyguard lui-même), et il prévoyait d'ailleurs un gros investissement en Algérie pour un club de foot ( http://fr.scribd.com/doc/82123315/LE-BUTEUR-PDF-du-20-02-2012 p11 en bas à droite). Cela montre l'étoffe d'un véritable "business man" !
 

Garde à vue, ne veut pas dire coupable...

Cela étant, ce n'est qu'une "garde à vue", cela ne veut pas nécessairement dire que ce Pdg est coupable:


La garde à vue est le maintien à disposition, sous contrainte, d'une personne soupçonnée d'avoir commis ou tenté de commettre une infraction, par les forces de police ou de gendarmerie dans le cadre d'une enquête judiciaire. C'est une mesure privative de liberté, d'une durée strictement limitée qui reste sous le contrôle permanent de l'autorité judiciaire.(Wiki)

 

Mais l'USP/ANAPS  doivent-ils rester les bras croisés ?

 

 

USP / ANAPS : Quelle sera leurs position ?


Suite à cette mise en garde à vue, l'USP/ANAPS devraient "a minima" suspendre les fonctions de ce Pdg au sein de l'USP,  jusqu'à ce que la justice donne un "verdict" .Donner un signal fort à " l'extérieur", pour montrer la détermination de l'USP quant à l'éradication de ce type d'agissement (fraude, etc...), quand bien même cette personne fait partie du conseil d'administration de l'USP !

 

Ensuite, cette suspension serait légitime, et serait un "principe de précaution" pour le fonctionnement officiel de l'USP, et pour garder une certaine "intégrité" dans sont fonctionnement.

 

L'ont-ils fait ? et sinon... qu'attendent t'ils ??

 

 

USP: Moralisation et professionnalisation de la profession ... demain ?

Sur le site internet de l'USP, on y découvre leur présentation:

L’USP et ses adhérents mettent en œuvre toutes les actions nécessaires à la professionnalisation et la moralisation de la profession afin d’offrir de vraies perspectives d’avenir et d’évolution à aux salariés. ( http://usp-securite.org/-Presentation-.html )

 

Et si cette moralisation commençait "directement" par les membres du conseil d'administration de l'USP ?

Mais vous me direz que l'USP à un formidable exemple de bonne moralité sous la main, avec une condamnation en 2010 du préfet Blanchou, délégué interministériel à la sécurité privée (DISP),  à une peine de 1000 € d'amende pour mise en danger de la vie d'autrui ( http://www.leparisien.fr/versailles-78000/le-prefet-condamne-apres-une-altercation-sur-l-a-13-03-11-2010-1133458.php )

 

On veut être dur avec les autres ... mais comment dit-on déjà ? On voit la paille chez son voisin, mais pas la poutre devant chez soi ...

Partager cet article

commentaires

guillas 29/03/2013 08:28


Comment voulez vous que ces precheurs de bonnes paroles dans la sécurité de plus dans le conseil administration de USP ne soient pas mise en examen cela est normale, je pense que tout ses grands
patrons de la sécurité qui se permettent de critiquer les petites entités ne soit pas inqueter.


Enfin une bonne nouvelle est arretons de leur trouver des circonstances comme cela est déjà arriver dans le passer. 

DavidB 29/03/2013 08:20


Il y a eu la même chose avec le SNES et VIGIMARK
Il y en aurait d'autres si certains n'étaient pas protégés