Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 07:00
 

Barbara Serré-Becherini Main basse sur la ville
Le vol à l'étalage : une infraction de masse

   Durée: 52 minutes,

DVD :  10 €

Le vol à l'étalage (démarque inconnue) est aujourd'hui une infraction de masse qui plombe les profits des grands magasins. En réaction, ceux-ci contribuent pleinement au développement de la sécurité privée.
Un tel processus reflète une tendance à la systématisation de la surveillance de la population, qui s'étend dans deux directions : omniprésence d'un regard extérieur, et conditionnement corollaire à réprimer ses propres impulsions. Pour les voleurs à l'étalage, il ne s'agit pas d'effacer abstraitement ce système de contrainte, mais de l'examiner et de l'apprécier en tant que phénomène pratique, afin de déceler les points où il peut être affaibli et contré.

Fondé sur des interviews de vigiles de tous les degrés de la hiérarchie sécuritaire, ce film qui ne se soumet ni à la règle d'un rythme uniforme, ni aux lois d'un quelconque esthétisme, s'adresse à tous les publics pour leur présenter avec humour et gravité comment des objets morts sont gardés par des morts-vivants à l'abri des gestes des vivants.

http://www.editionsantisociales.com/MAINS_BASSE.php

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

chris 25/07/2012 10:42


Bjr,


Pour moi le plus GROS voleur dans l'histoire, c'est le magasin/hypermarché qui augmente/multiplie le prix d'un article par 2 ou par 3 voire plus.


Ca c'est du vol que l'Etat accepte allégrment parce qu'il touche la TVA dessus.


@+