Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 10:20

L’intersyndicale (FO, CGT et CFDT) du service de sécurité incendie de l’hôpital a décidé de conduire une grève illimitée en réaction à la décision du directeur, Frédéric Bonnet, de réduire les effectifs, «sans consultation et sans raison».

 

Les agents du service sécurité incendie de l'hôpital Jacques-Puel à Bourran sont en grève illimitée./Photo DDM, MCB

 

Ce service, composé de 18 agents, comprend du personnel privé et public dans les mêmes proportions. Le projet du directeur serait de «réduire la part publique à 40 %», indique Daniel Bousquet de l’intersyndicale.

 

«Et petit à petit, on pense que cette part sera totalement absorbée par le privé bien qu’il se dise prêt à rétablir la parité dans un an», poursuit le même. «Si c’est la vérité, cela ne sert à rien. Sa stratégie n’est pas très claire», surenchérit un autre.

 

Et les grévistes de dénoncer aussi des abus concernant l’emploi du temps comme le cas de certaines personnes qui effectuent «60 heures par semaine».

L’hôpital Jacques-Puel annonce un budget équilibré mais le prix payé semble bien cher aux salariés qui pointent du doigt un «non-remplacement dans tous les services tandis que d’autres agents sont rapatriés sur leur temps de congés». Une pression au travail que dénoncent les grévistes du service sécurité incendie en attendant d’obtenir un vrai dialogue avec la direction.

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2013/12/17/1776665-rodez-greve-illimitee-au-service-securite-incendie.html

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires