Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:00

source: http://www.unass.fr/News/Entree/Item/secourisme_et_handicap___un_duo_qui_fonctionne-267.sls

 

Pourquoi les personnes souffrant d’un handicap seraient-elles moins aptes que les autres à suivre une formation au secourisme ? A l’UNASS cette question ne se pose pas et l’accueil d’une personne handicapée au sein d’une session de formation se fait tout naturellement dès lors qu’il n’y a pas d’incompatibilité médicale avérée.

 

Ainsi des personnes déficientes sensorielles assistent régulièrement aux formations SST ou PSC1 dispensées par l’UNASS et repartent leur diplôme en poche, prêtes à intervenir efficacement en cas d’accident.


Mais on ne s’arrête pas au handicap sensoriel. A Bergerac, Denis, formateur pour l’UNASS Dordogne/Lot et Garonne, a accueilli dans une formation initiale SST Françoise, jeune femme présentant un handicap des membres supérieurs l’empêchant d’utiliser pleinement et correctement ses deux bras.


A priori on pourrait penser que ce type de handicap ne permet pas de suivre activement la formation, et en particulier que certains exercices, tel que la Réanimation Cardio Pulmonaire, sont inaccessibles au stagiaire. C’est sans compter la volonté de Françoise à pratiquer l’ensemble des gestes et sa capacité à s’adapter aux différentes situations en tenant compte de son handicap.


Il ne s’agit pas de faire de l’angélisme. Rien n’est simple et on imagine aisément que certaines déficiences, notamment celles touchant à la mobilité, sont une barrière difficilement contournable. Mais le fait est qu’il suffit parfois de quelques adaptations pour rendre le geste efficace, d’un peu de bonne volonté de la part du formateur et surtout de renoncer aux clichés pour permettre à tout un chacun de s’intégrer au groupe.


Françoise est la preuve que c’est possible. Avec l’aide de Denis et le soutien des autres stagiaires, non seulement elle a assisté à la formation, non seulement elle a participé activement aux exercices ; mais elle a obtenu le certificat de compétence SST qui lui permet dorénavant d’apparaître sur la liste des secouristes de son entreprise.


Au final, c’est une belle aventure pour ce personnel de France Télécom Orange et que l’UNASS 24/47 est prête à renouveler.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Secourisme
commenter cet article

commentaires