Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 07:00

Des chiens formés pour l’aéroport

 

Liège Pour détecter des explosifs dans des bagages ou des véhicules.

Au départ des militaires de Bierset, la Sowaer (société wallonne des aéroports) a conclu un accord de reprise des infrastructures en vue de les réhabiliter dans le cadre du développement de Liège Airport. "À ce jour, les procédures sont quasiment terminées", souligne Luc Partoune, directeur général de l’aéroport de Bierset. "Et parmi les reconversions, il y a notamment l’ancien chenil militaire. L’idée est née, avec l’entreprise Securitas, notre prestataire de service en matière de sécurité depuis plus de dix ans, d’y créer un centre de formation de chiens détecteurs d’explosifs."

Ce qui, aux yeux des dirigeants de Liege Airport, est doublement avantageux. En effet, non seulement l’occupation du site, situé dans le périmètre immédiat de l’aéroport, assure une sécurité vis-à-vis de l’antenne de surveillance de Belgocontrol qui y est implantée mais aussi, en raison de la proximité, les maîtres-chiens et leurs compagnons à quatre pattes pourront intervenir rapidement.

 

"Le fait d’avoir en permanence sur place des chiens détecteurs d’explosifs apportera une plus grande flexibilité pour l’aéroport et pour ses clients", ajoute Régis Gaspar, président de Securitas en Belgique, précisant que plus de 500 personnes, sur les 6.000 en Belgique, travaillent chez Securitas en région liégeoise.

C’est en 2005 , aux Pays-Bas, que le groupe Securitas a développé une méthode de formation de chiens spécialisés dans la détection d’explosifs. Ils sont formés à la reconnaissance de douze odeurs de base. Après avoir été sélectionnés sur base de critères stricts et à l’issue d’un entraînement d’une durée minimale de quatre mois et demi, les chiens, accompagnés de leur maître, sont capables d’indiquer la présence de substances explosives dans des bagages de soute ainsi que dans des véhicules et des bagages abandonnés.

 

"Les chiens ne vont pas remplacer l’appareillage à rayons X mais c’est un procédé supplémentaire qui, à mon avis, permet d’effectuer un travail plus rapide et avec un taux de détection plus élevé qu’avec la machine ", explique Herwig De Zutter, product manager pour l’aviation chez Securitas en Belgique.

 

http://www.dhnet.be/regions/liege/des-chiens-formes-pour-l-aeroport-51de288e3570a25b5507a707#.UfhFL5YQ7j8.facebook

 

 

**********************************************************************

Commentaire:

Aujourd'hui la sécurité privée concernant la détection d'explosif, demain la drogue ?

Partager cet article

commentaires