Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 09:00

LE CERCLE. Les dirigeants d'entreprises de sécurité privée lancent un appel! Le secteur est à un stade critique de son histoire. Les dépôts de bilan se succèdent et s'accélèrent. L'année 2012 s'annonce aussi noire que les trois précédentes. Le marché doit trouver des solutions pour se reconstruire et sauver les 150 000 emplois qu'il représente. Etat des lieux par la Commission économique de l'USP.

Contrairement à ce que nous observons chez nos voisins européens, le marché français est très fragmenté. Dans un marché estimé au maximum à 3 milliards d’euros, nous comptons au moins 4 000 entreprises. Un poids économique important mais aussi un rôle social de premier ordre puisque la profession regroupe 150 000 agents et crée 15 000 nouveaux emplois chaque année.

 

le reste de l'article:

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/services/autres/221148647/securite-privee-profession-danger

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

driss 11/07/2012 22:47


bonjour


je demande qui peut m'aider pour savoir  le remboursement des frais kilométrique à partire de quel kilométre? 50km ou plus.merci

Y 09/07/2012 17:33


Bravo christian excellent plaidoyer, çà fait plaisir a lire et c'est magnifiquement écrit. Félicitation, je songe a reprendre certainnes de vos phrases qui sont vraiment bien tournés.

Philippe 08/07/2012 16:22


Salut à tous


Un peu plus de surveillance sur les sociétés qui prennent aussi des marchés à raz les paquerettes  serait un plus non ?


@ +

83-629 09/07/2012 11:43



Les tarifs sont "libre", donc il faudrais que l'acheteur soit un peu plus responsabilisé face à des prestations "discount" ...



Christian 28/06/2012 17:04


Bonjour,


très bonne synthèse. Je ne peux m'empêcher de sourire en lisant :


G4S, leader mondial, a décidé de quitter le territoire français en 2008 après des années de pertes financières ; en 2012, Néo Sécurité est placé en redressement
judiciaire
À l’époque, tous les opérateurs sérieux du métier ont étudié le rachat de G4S France; ils ont tous reculé devant les enjeux financiers. Ils avaient raison. Néo Sécurité, née du rachat de G4S
France par quelques actionnaires privés, vient de le prouver. Trois ans après, l’opération a englouti plus de 60 millions d’euros, généré deux plans sociaux et cherche un repreneur pour éviter la
liquidation.


Aujourd’hui, la boucle est bouclée, G4S décide de quitter le marché en 2008, déclenche un effondrement en abandonnant sa responsabilité de leader structurant, le repreneur s’engouffre dans
une course au volume et de fuite en avant, immédiatement suivi par d’autres, les prix s’effondrent, les marges, déjà faibles au point de départ, disparaissent rapidement, la profession se
déstructure, les donneurs d’ordres publics et privés trouvent toujours moins cher sans effort. Ils accélèrent l’effondrement. ]


Je sais, j'ai troqué mon sweat G4S pour un sweat NEO en 2009 et assisté à un pas très joli "les rats quittent le navires" !


Je retiens la conclusion de l'article et ne peux que l'approuver et applaudir des deux mains :


Pour le maintien de votre sécurité
La sécurité est une nécessité de chaque instant, et vous le mesurez au quotidien. Mais avez-vous évalué le coût réel de la non sécurité, des risques encourus par votre entreprise en cas de
défaillance de votre prestataire de sécurité ou du non-respect par lui des règles légales applicables ?


Méconnaître ou malmener les acteurs qui la produisent, c’est délibérément mettre en péril vos entreprises. Les conséquences sont souvent bien plus importantes que les bénéfices issus des
pressions économiques exercées sur les prestataires.


Etes-vous prêts à assumer ce risque ? Plus que jamais, il est nécessaire d’anticiper. Nous avons besoin de vous. ]


A l'attention des donneurs d'ordres bien entendu, en particulier en types M qui ne semblent plus craindre le pillage organisé de leurs rayons, le risque incendie de leurs réserves non
maîtrisé et la dégradation de la sécurité des travaileurs ( états de santé physique et psychique du personnel à la ramasse ).


Et nous autres formateurs nous continuons à fournir de la main d'oeuvre à bon marché. Devons nous en plus prendre une ou deux heures de cours pour mettre en garde nos stagiaires futurs
CQP APS / SSIAP 1 multitâches de ce qu'est la "VRAIE" vie ? Car bien des galères les attendent ! Et un peu plus d'honnêteté intellectuele et de bon sens de la part de Pôle Emploi et des
diverses DRH ne feraient pas de mal non plus.


 Nous parlerons donc maintenant de "NON-SECURITE" !


A bon(s) entendeur(s), salut !