Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 08:00

La montée en puissance de la sécurité privée aux côtés de la sécurité publique est une innovation juridique et
sociétale de première importance. Les missions de la sécurité privée se multiplient, ce qui la fait intervenir avec et, parfois, à la place des forces de sécurité intérieure.

 

Néanmoins, la sécurité privée reste étroitement cantonnée par la puissance publique qui protège la prééminence de la sécurité publique.

 

La privatisation de la sécurité peut être contestée, elle n’en demeure pas moins une réalité difficile à ignorer.
Sous couvert de rigueur juridique, la puissance publique paraît cependant hésiter sur l’essentiel : jusqu’où laisser
intervenir la sécurité privée ? Or, il n’est pas certain qu’une réponse restrictive perdure.

 

En étant combinées à la pression budgétaire, la mise en état morale et professionnelle de la sécurité privée et l’amélioration des moyens de contrôle l’inciteront, peut-être, à faire évoluer ses conceptions juridiques.

 

Consulter le dossier:

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/files/latour%20CS19.pdf

 

 

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Librairie
commenter cet article

commentaires

y 23/03/2012 08:32


oui 'lUNSA  >http://police.unsa.org/

83-629 23/03/2012 11:26



merci ;-)


Oui en effet le chemin est encore long avant de voir une véritable "coproduction" !



Y 22/03/2012 18:34


La sécurité privé a été traité de intermittent de la sécurité par L'unssa récement, c'est dire le boulot qui reste a faire^^

83-629 22/03/2012 20:14



UNSSA ?