Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:00

La mission de Bao Jay Greaves se déroule en Thaïlande. Une inondation menace de ravager une région et surtout une usine chimique. La mission humanitaire est déclenchée et les armes sont préparées. En effet Greaves exerce la profession de mercenaire pour une société de sécurité privée (toute ressemblance entre Blackline et la célèbre Blackwater est évidemment fortuite).

 

http://www.onirik.net/IMG/jpg/blackline_2.jpg

 

Il s’agit également d’un idéaliste prêt à venir en aide aux réfugiés. Si son équipe est armée jusqu’aux dents c’est bien sûr parce qu’il doit évoluer en zone de rébellion. Ce qui n’était pas prévu, c’est que des spécialistes de la sécurité chimique veuillent faire sauter l’usine, conformément à leurs ordres... que Greaves n’a pas reçus.

 

De plus, l’ennemi sur place ne consiste pas seulement des rebelles locaux, mais des assaillants ressemblant à des Japonais, certains ayant un doigt coupé (tout le monde a en tête la filmographie de Robert Mitchum ?). Après l’épisode de la trahison de certains membres de son équipe, Greaves comprend que ses supérieurs lui dissimulent bien des choses.

Ce diptyque se clôt sur l’incertitude. Greaves (et le lecteur) ignorent bien des faits. Ce thriller présente bien des personnages intéressants. Dommage qu’ils ne soient pas développés par la suite...

 

Le dessin est correct, mais parfois peu réaliste. Ainsi on assiste à une "démonstration de libido" assez originale sur un balcon. Or ce "lieu de détente" est dominé par des gratte-ciel aux très nombreuses fenêtres.

 

Fiche Technique

Scénario : H. Loiselet & L. Queyssid
Dessin : Pasquale Del Vecchio
Couleurs : Scarlett Smulmkowski
Editeur : Lelombard
Collection :Troisième Vague
Sortie : février 2011 & 2012
Prix : 12 €
Inédit, grand format, 48 pages couleurs

 

http://www.onirik.net/Guerre-privee-Retombees-Avis

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Librairie
commenter cet article

commentaires