Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 08:00

Le vice-président de l'USP, Mr Michel Mathieu, à la tête de Securitas France depuis 2004, ouvre les hostilités contre son concurrent confrère du SNES.

 

Même si sur le site de l'USP, Le vice-président de l'USP est qualifié de "Discret et mesuré",qu'il "préfère l’action concrète aux discours verbeux"  et  qu'il "s’exprime rarement dans les médias" , il a donné un beau contre-exemple à ce portrait lors d'une interview donnée à AEF Sécurité Globale (Lundi 25 février - AEF dépêche 8449). 

Et je pense d'ailleurs que cette intervention, à l'aube de la refonte complète du code de la sécurité intérieure (livre VI), est vraiment contre-productive et montre la plaie béante et suppurante qui existe entre l'USP et le SNES. Au lieu de marcher côte à côte, ces organismes se renvoient dos à dos ... pour le plus grand plaisir des donneurs d'ordres, mais ce qui doit agacer au niveau de la DISP/CNAPS. On en est encore à la lutte de pouvoir, alors qu'une nouvelle ère de la sécurité privée en France est entrain de s'écrire ! On peut dire qu'actuellement nous vivons un fait historique, comme le fut la loi du 12 juillet 1983 à l'époque.

 

Malgré tout, ces hostillités au plus haut niveau des organisations patronales en sécurité privée, ne sont que le reflet de ce qui existe dans notre profession: Un secteur éclaté, hyper concurrentiel et dénué de vision globale et noble de notre métier.

 

Le SCUD envoyé par Michel Mathieu

Lundi 25 février - AEF dépêche 8449

 

Michel Mathieu, Vice-président de l'USP et directeur de Sécuritas France:

 

Je note que depuis quatre ans, le Snes se met en marge de notre profession, comme d'autres syndicats de salariés se mettent en marge de l'ensemble des mouvements positifs de notre nation. L'avenir tranchera, mais pour moi il est déjà tranché. La création de l'Anaps est extrêmement stratégique. Il y a le monde du passé et celui du futur. Même si nous ne savons pas exactement de quoi il sera fait, il faut l'inventer. Beaucoup de groupes n'arrivent pas à dépasser ce cap. Ceux qui restent à défendre le passé sont déjà morts.

La contre-Attaque du SNES

Communiqué  « droit de réponse à Michel Mathieu », 

Le  SNES , le 7 mars  

  

Le SNES, première organisation patronale de la sécurité privée, dont les 185 entreprises membres représentent autant  , sinon plus, que toutes  les entreprises représentées au sein de l'Anaps et en aucun cas : " 1% des métiers de la Sécurité Privée" mais, bien 75% des entreprises syndiqués , travaille pour  l'intérêt de toute une profession, pour l'avenir de femmes et d'hommes qui la composent, des clients ainsi que de nos concitoyens. Et ce,  depuis  bien plus de quatre ans… (...)  

 

OUI , au SNES, nous sommes responsables et le revendiquons . 

Il faut arrêter de vouloir opposer les grands aux petits.  Tous les entrepreneurs et toutes les entreprises patrimoniales sérieuses ont le droit d'exister et doivent avoir le choix d'adhérer à l'organisation patronale qui les représentera et les défendra au mieux de leurs intérêts, en leur apportant les services qu'elles sont en droit d'attendre.  

La volonté de certains de ne voir apparaître plus  qu'une seule organisation, (peu importe comment on vous la présente) est, comme le dit ce directeur : "extrêmement stratégique".  Mais nous l'avions bien compris ainsi  !. 

 

Si être tourné vers le futur, c'est recréer le passé, avec les résultats que nous connaissons tous (rappelons-nous, l'UFISS), alors vous comprendrez  aussi pourquoi le SNES, a tourné le dos à cette usine à gaz et donc à ce passé.  Mais, certainement  pas à la profession.

Partager cet article

commentaires

Y 14/03/2013 12:51


Je precise , il faut lire," le SNES et L'USP ne sont pas des nones sortant du couvent!"

Y 14/03/2013 12:48


Alors , de la part de plusieurs adhérents SNES en bretagne j'entend souvent la même chose. " On s'est adhérés pour qu'on arrête de nous casser les couilles, mais en fait c'est pareil quavant" Je
schématise a peine.


Par contre chose peu connu, le snes a précisé a ses adhérents qu'ils seraient dans les premiers controlés par le CNAPS pour donner l'exemple mais surtout aussi le change. C'est donc une bonne
initiative.


De même ses contrôles ne se sont pas toujours passé comme le pensait ses adhérents (ils pensaient être tranquille car adhérents SNES) ce qui je le rappelle n'a pas été le cas pour les sociétés
adhérentes en bretagne et région limitrophe avec qui j'echange régulièrement des informations.


Enfin sur la base du SNES il ne s'agit ^pas d'idée préconcus car il s'agit bien d'un loobyng qui a fait tout et n'importe quoi, en fait c'est pas le n'importe quoi qui le gêne , mais c'est
comment tout cela à été fait....


 


Je finirais par rajouter une couche sur les adhérents dont le SNES devrait bien de vérifier le passif de certains de ces gérants ou homme de paille, car oui cela a toujours lieu et le SNES ni
L'USP ne ce sont pas des nones sortant du couvent!.


Bref Habemus PAPAM

duran 14/03/2013 11:16


Pour connaitre les nombres et en toute transparence les qualités des adhérents du SNES , il suffit de se faire sur le site SNES: l'annuaire adhérents est à jour .Ennsuite faire de même concernat
l'USP . Après que chacun se fasse son idée au lieu d'vncer des avis préconcus et sans aucun fondements

Y 12/03/2013 12:46


Le snes met toujours en avant ces chiffres de syndiqués, qui ne représentent rien > A savoir que les adhésions ont explosés mais qu'en 2014 bcp nese feront pas avoir.


J'ai les preuves de plusieurs adhérents que le suivi du snes vis a vis de ses adhérents , c'est vraiment le minimum syndical. Il y a bien des juridiques, mais qui redonne des textes et ne les
expliquent pas aux sociétés.


Bref une belle arnaque d'un loobyng super potes avec les dirigeant du CNAPS (qui font style "on est écoeuré!") 


En gros SNES/USP c'est le roquefort qui dit au roblochon qui pu le tout dévrait être tranché par le gorgonzola (le cnaps et disp)!!

83-629 12/03/2013 15:48



J'aimerais bien avoir ces preuves ;-)


 


-> je suis partie



k9info 12/03/2013 08:34


Nota c'est surtout pour cela


SNES, nous sommes responsables et le revendiquons . 


Il faut arrêter de vouloir opposer les grands aux petits.  Tous les entrepreneurs et toutes les
entreprises patrimoniales sérieuses ont le droit d'exister