Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 11:00

Les données suivantes sont principalement extraites de l'« Enquête de branche Prévention – Sécurité », issue de l'Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité. Cette enquête a été diffusée en septembre 2011 et porte sur des données de l'année 2010.

1. Comparaison des effectifs de sécurité privée et des forces publiques

105.344 agents de sécurité privée (agents d'exploitation) en 2010 (contre 23.000 en 1980). Ce chiffre n'inclut pas les agents de recherches privées (env. 1.000 agents), le transport de fonds (env. 11.500 agents), les services internes de sécurité (RATP, SNCF, CEA, Carrefour, Auchan, discothèques, etc.), ce qui donnerait une estimation à 150-160.000 agents.
Ce chiffre provient de l'Enquête de branche Prévention – Sécurité.


260.000 salariés en 2009 dans un ensemble plus vaste de la sécurité privée, si on intègre la sécurité incendie, les agents de maîtrise et l'encadrement, les fournisseurs d'équipements (serrurerie, installateurs d'alarmes), le transport de fonds, etc.
Ce chiffre provient de l'Atlas 2010-2011. Panorama économique du marché de la sécurité, publié par En tout sécurité.


Ces chiffrent peuvent se comparer aux :

- 242.700 agents publics d'Etat (hors pompiers) :
     - 145 500 agents de la Police Nationale (ETP inscrits au budget 2011)
     - 97 200 militaires de la Gendarmerie Nationale-

-18.000 policiers municipaux et 1.800 gardes champêtres

Ainsi les effectifs de la sécurité privée restent éloignés de ceux de la sécurité publique, mais connaissent une croissance positive (sauf en 2009 et 2010).

  • Sécurité privée (dont incendie et hors services internes) : + 2,9% sur 2005-2010
  • Policiers et gendarmes : - 3% sur 2005-2010.
  • Police municipale : + 30 % en 10 ans

2. Un secteur très éclaté du point de vue du nombre d'entreprises…

  • 9.392 entreprises (contre 9.425 en 2009) dont 3.930 employant au moins un salarié
  • 2,5 % d'entreprises de + de 100 salariés comme en 2009
  • 30,5 % d'entreprises entre 1 et 19 salariés très grande majorité (88,5%) de 0 à 19 salariés.
  • 10 entreprises de plus de 2.000 salariés soit 1%, mais pour 31% des salariés

3. … mais très concentré pour le chiffre d'affaires

5,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires hors taxe :

  • Les 5.462 entreprises à 0 salarié ne réalisent que 217 millions d'€ de CA.
  • Les entreprises de moins de 20 qui représentent 88,5 % des entreprises réalisant 14 % du CA.
  • Les 10 majors (+ de 2.000 salariés), soit 1% des entreprises, réalisent 28,5 % du CA global.

Ce chiffre d'affaires est réalisé à près de 23 % via des marchés publics et à 77 % via le privé (en légère augmentation) et à 6% par la sous-traitance…

Il s'agit d'un marché en croissance de 13,5 % de 2005 à 2010, mais avec deux dernières années difficiles (moins 2,5% en 2009 et stagnation en 2010). Les difficultés sont plus fortes pour les petites entreprises.

L'activité « surveillance » renforce sa prédominance, avec 72,5% du CA global des entreprises à plus d'1 salarié, soit 3.695 millions d'€. Elle est suivie par la télésurveillance (379 millions de CA)

 

Globalement, ce secteur est marqué par :

  • un fort turnover : 49% de départ contre 48% d'embauche, en 2010.
  • qui emploie des jeunes : 38 ans de moyenne d'âge (en croissance)
  • essentiellement masculin : H : 85 % F : 15 %
  • avec des contrats à temps partiel pour 16% du total, en croissance régulière depuis 2005.
  • Une main-d'œuvre peu qualifiée :
    • agents d'exploitation : 87 % (en décroissance régulière depuis 2005)
    • agents de maîtrise : 8 % (en croissance régulière depuis 2005)
    • administratifs : 3 % (stable depuis 2005)
    • cadres : 2 % (stable depuis 2005)

La masse salariale est de 2,88 milliards d'euros, en quasi-stabilité depuis 2008, avec des rémunérations faibles :

  • Coefficient 120 (mini) : 1 570 € (contre 1.500 € en 2009) brut mensuel primes comprises
  • Coefficient 150 : 1 710 €
  • Agents de maîtrise : 2 300 €Cadres : 4 000 € (contre 3.750 € en 2009)

 

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/le_ministere/organisation/disp/securite-privee/statistiques/view

Partager cet article

commentaires