Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 07:00

Bruxelles- Dans une question écrite prioritaire, l’eurodéputée presse l’exécutif européen d’agir et demande un contrôle plus strict des sociétés privées spécialisées dans la sécurité.

 

Pour Françoise Castex, eurodéputée socialiste « si elles s’avéraient exactes, les pratiques d’espionnage du géant suédois sont extrêmement graves. »

 

La filiale française du groupe suédois n’aurait en effet pas hésité à monnayer des fichiers de la police nationale via l’entreprise privée Sûreté International spécialisée dans la sécurité.

 

« Au delà du détournement de fichiers policiers, ces méthodes violent délibérément le principe du consentement de la directive 95/46 sur les données personnelles actuellement en cours de révision », dénonce la rapporteur de la Commission des affaires juridiques du Parlement européen, sur la question des données personnelles.

 

« Après le scandale des écoutes téléphoniques du tabloïd News of the World, force est de constater que ce type de dérapage n’est pas isolé en Europe. Il est urgent que l’exécutif européen se saisisse du problème. » ajoute l’eurodéputée.

 

Dans une question écrite prioritaire adressée ce jour à la Viviane Reding, Françoise Castex presse la Commission européenne d’agir et d’élaborer sans délai un plan d’action européen visant à « un contrôle plus strict des sociétés privées de sécurité afin de garantir une meilleure protection des citoyens de l’Union européenne et de leurs données personnelles. »

 


Source:

http://www.deputes-socialistes.eu/?p=7354

Partager cet article

commentaires