Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 13:39
Réaction de Michel Ferrero, président du SNES et de Claude Tarlet, président de l’USP à la parution de l’article « Combat de coqs dans la sécurité privée » ....
Nous tenons à exprimer notre étonnement à la lecture de la publication de votre article « Combat de coqs dans la sécurité privée » paru dans le numéro 1626 du 13/02/2014 de la Lettre A.
Ce texte contient de nombreuses erreurs qui nuisent à l’image de la profession et des entrepreneurs de sécurité privée rassemblés au sein de l’Union des entreprises de Sécurité Privée (USP) et du Syndicat National des Entreprises de Sécurité (SNES).
Au moment où ces organisations s’engagent sur des chantiers stratégiques et contribuent avec succès au déploiement du Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS), votre article aurait mérité par une approche plus précise et mieux documentée à la source, de se faire le reflet des efforts objectifs, développés en harmonie par les présidents signataires pour améliorer l’image de leur métier.
C’est dans cet esprit, que les missions ont été réparties pour examiner la faisabilité de la création du Fonds de modernisation sociale des activités privées de sécurité et l’opportunité de réduire le montant de la taxe additionnelle professionnelle CNAPS.
Nous regrettons cette communication maladroite et vous invitons, à l’avenir, à vous rapprocher des personnalités citées pour traduire la réalité et éveiller l’intérêt de vos lecteurs de manière objective.

Partager cet article

commentaires