Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 09:00

INTERVIEW - Le général de gendarmerie Jacques Morel, référent sécurité de l'Union française de la bijouterie, juge «surréaliste que le malfaiteur ait pu partir si rapidement avec autant de bijoux».

Lefigaro.fr - Le système de sécurité mis en place était-il à votre avis suffisant?

Jacques MOREL.- Manifestement, il comportait une faille. Je suis d'abord étonné, vu les montants en jeu, que les organisateurs n'aient pas pris contact avec la police. Celle-ci se serait peut-être déplacée, aurait au moins pu leur prodiguer quelques conseils. Les circonstances du casse sont ensuite pour le moins déconcertantes: un seul malfaiteur est parvenu à emporter plusieurs sacoches de bijoux et de montres en une minute trente seulement.

 

 

la suite de l'article: http://www.lefigaro.fr/societes/2013/07/30/20005-20130730ARTFIG00242-casse-du-carlton-il-y-a-manifestement-eu-une-faille-de-securite.php

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires