Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

/ / /

La population Française ne fera jamais la distinction entre un agent de sécurité incendie SSIAP et un agent de sécurité. Pour eux, cela restera un « vigile privé ».

Pendant plus de 20 ans, les entreprises de sécurité privée s’occupaient des missions SSIAP au sein des établissements ERP; cela est devenu une habitude envers les concitoyens.

Donc l’exclure ne permettra que de ré-ouvrir les abus des sociétés de sécurité privée que l’on à chercher à « canaliser » durant ces  20 dernières années.


Obligations d’aptitude professionnelle, moralité, compétence, professionnalisme seront abollis si l’activité SSIAP est exclue du champ d’application de la loi 83-629.


Une activité de sécurité privée et celui de la prévention du risque incendie àune frontière tellement mince (surveillance, ronde, etc…), que de nombreuses sociétés de sécurité incendie pourront exploiter allègrement  cette opportunité pour offrir des services à prix cassés (car aucune convention collective ni autres acquis sociaux) ou des services jusqu’à lors interdits pour les sociétés de sécurité privée (exercice sur la voie publique, etc…).

danger.jpgExemples concrets des abus possibles :

 

Pourquoi sur un évènement de type concert ou festival, on ne mettrait pas que des agents de sécurité incendie ?

-       Filtrage/palpation : ils veillent à ce qu’aucuns objets de type incendiaire ne pénètrent dans l’enceinte (même si, en même temps ils peuvent être confrontés à des armes (couteau...).

-       Surveillance en salle : Ils veillent à ce qu’aucunes personnes ne fassent un malaise ou qu’il y ai un départ incendie (même si en même temps, en cas de rixe, ils pourront intervenir en toute légalité cf à l’assistance à personne en danger ou à la légitime défense)

-       Dans la « fosse » ou « crash barrière » : Les agents de sécurité incendie veille au sein de la fosse qu’aucunes personnes ne puissent accéder à la scène, zone interdite pour l’accueil du public cf au règlement incendie.

Donc on peut très bien donner une mission « officielle » de sécurité incendie, qui se transformera automatiquement en « sûreté » en cas d’incidents, mais sera légale car prévues pas les textes de droits commun sur le sol français.

 

Pourquoi pas au sein d’un magasin ou hypermarché, on ne mettrait que des agents de sécurité incendie ?

-       Videosurveillance : ils veillent à la sécurité incendie via la videosurveillance, à la vacuité des IS, etc… (même si en même temps, le service incendie pourrait tomber sur un flagrant délit de vol et intervenir dans le cadre de la loi, aux même titre que les « collègues » agent de sécurité )

-       Ligne de caisse : Ils veillent à ce qu’entre les caisses, qu’il y est bien le passage réglementaires des IS et à la vacuité des IS … toutes la journée (ensuite si son collègue voit à la videosurveillance un vol, il pourra l’interpeller avec  lui, cf article 53/73 du CCP)

-       Accueil : Les agents de sécurité incendie veilleront au comptage des entrées pour veiller à l’effectif des clients en intérieur, mais aussi veiller à ce que les clients ne rentrent pas avec des sacs personnels pouvant contenir des produits inflammables ou interdit par les dispositions particulière des types M. Ensuite gérer la venues des fournisseurs par la mise en place d’un badge pour savoir en temps réel le nombre de personnes présentes dans les réserves (en cas  d’évacuation).

 


Vous voyez comme il est simple de donner une mission officielle à des agents de sécurité incendie, mais en utilisant l’excuse du flagrant délit pour intervenir dans le cadre des missions liés à la loi 83-629 …. Sans en faire partie.

 

 


Partager cette page

Publié par