Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 14:48

extrait du discours du ministre de l'intérieur aux Assises de la sécurité privée:Première piste à explorer : le signalement par les agents de sécurité privée des faits de violence. Aujourd’hui, en l’état du droit, les agents de sécurité privée ne sont pas tenus de signaler les faits de nature pénale qui ne sont pas des crimes. Or, je considère que les faits de violence envers les personnes doivent nécessairement être signalés aux forces de la police ou de la gendarmerie nationale. Par conséquent, je compte prendre des dispositions pour systématiser le signalement aux forces de l'ordre lorsqu’est commis un délit de violences volontaires ou bien un délit commis avec la circonstance aggravante de violences.

Partager cet article

commentaires

jedi35 08/12/2014 22:52

Y... je plussoie ! Je délationnerai quand on me paiera pour ça ! Et c'est pas demain ! Sauf crime en cours bien sûr ! Du coup je vais passer mon CQP "Guardian Angels" ! ! !

Vincent 15/12/2014 16:33

Il faut qu'on m'explique le rapport entre dénoncer une violence et dénoncer une ethnie ou une croyance ...
Les raccourcis et l'intelligence font rarement bon ménage.
Et pour Jedi, si tu as besoin d'être payé pour être citoyen, quitte la France STP.

bulldog 10/12/2014 11:39

C'est du devoir du citoyen :Art 53 CCP,Art 73 CCP,Art Art 223.6 CP;Art 122.5 et 122.7 CP.
pat

Y 08/12/2014 19:34

Les années 40 mes amis,les années 40...!