Un grand « ministère de la sécurité intérieure », qui réunisse police et gendarmerie, mais aussi administration pénitentiaire et douanes : c’est l’une des propositions phares portées par Nicolas Sarkozy pour son grand retour sur les questions de sécurité, mardi 3 novembre.

Dans son discours, qui clora une matinée de travail organisée par Les Républicains, le président du parti propose également un « recentrage » des policiers et des gendarmes sur « leur cœur de métier » : ordre public, investigation, lutte contre la criminalité, renseignement. Pour compenser, le rôle des polices municipales et de la sécurité privée sera « renforcé ».

Tag(s) : #actusecu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :