Le CNAPS à proposer au ministère de l'intérieur la création d'un nouveau statut "D'agent de Surveillance Renforcée" , qui serait armé, pour protéger des sites contre les terroristes.

Ce fût suite aux attaques du stade de France et du Bataclan,

A priori, selon certaines sources, le ministre de l'intérieur sortirait un décret ou quelque chose comme ça début juillet, le texte étant toujours en étude à la DLPAJ.

Donc sans savoir qui/quoi/comment/où/... un centre de formation crée une formation "ASR" .. très très en avance, car aucun texte ne l'encadre encore !

Trois vigiles suivent actuellement une formation de sécurité renforcée unique à La Réunion et en Métropole.

Ni policiers, ni gendarmes, mais armés quand même ? Les vigiles privés pourraient bénéficier prochainement d’un statut proche des convoyeurs de fonds.

 

Une formation unique à La Réunion et en Métropole !


En effet, trois vigiles stagiaires suivent actuellement une formation de sécurité renforcée.

Une première formation de ce type à La Réunion ! La formation fait office de formation test pour reconduire cette formation en Métropole. Elle servira de référence pour tous les agents de sécurité amenés à porter une arme.

 

Une formation identique à celle des policiers


Les trois stagiaires masculins reçoivent exactement la même formation que les policiers (gardiens de la paix). En effet, depuis les attentats du 13 novembre, le ministère de l’Intérieur envisage d’équiper d’arme à feu les agents de sécurité, même s’il ne s’agit pas du même métier.

"Il ne faut pas prendre à la légère le fait d’avoir une arme. Je suis venu ici pour me former car je n’ai jamais touché une arme. Avec l’instructeur, on apprend à mettre l’arme en sécurité, etc.", explique l’un des stagiaires.

 

De son côté, l’instructeur de préciser les différences entre le champ d’intervention des agents de sécurité et des forces de l’ordre.

"Ils seront appelés à travailler tous les jours avec leur arme, même s’il n’interviendront pas sur la voie publique comme les policiers".

 

Au programme, une formation théorique, mais aussi la pratique, avec des tirs sur cible ou apprendre à neutraliser un individu dangereux, notamment lors de situation en présence de personnes armées de Kalachnikov.

 

À ce jour, seuls les agents de surveillance assurant la protection des employés de Charlie Hebdo sont armés.

 

À La Réunion, des sociétés et des sites sensibles pourraient demander à être protégés par ces agents. C’est le cas par exemple de la SRPP, des bâtiments d’EDF ou de la Base aérienne.

Tag(s) : #Formation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :