Un groupe d'une dizaine de personnes a cassé la vitre et jeté un engin incendiaire dans la voiture de trois agents du GPIS, le Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance. L'agression a eu lieu dans le XXe arrondissement de Paris vers 3h30 lundi matin. La police a interpellé deux personnes.

Trois hommes du GPIS, le Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance ont été agressés vers 03h30 ce lundi matin dans le XXe arrondissement de Paris. Les trois hommes se trouvaient près du boulevard Ménilmontant, à bord de leur voiture quand l'agression a eu lieu. Un groupe d'une dizaine personnes les a pris à partie. Quelqu'un a fracassé la vitre de la voiture des agents du GPIS avec une pierre. Un engin incendiaire a été lancé à l'intérieur du véhicule. Les hommes du GPIS sont descendus. Les agresseurs, qui possédaient des mortiers de feu d'artifice, les ont pris en chasse. C'est l'arrivée de la police qui les a fait fuir. Les trois salariés du GIPS ont été brûlés dont l'un grièvement. La police a pu interpeller deux personnes.

Le GPIS c'est quoi ?

Le Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance a été créé en 2004. Ils regroupent des équipes mobiles qui patrouillent la nuit dans les parties communes de certaines résidences HLM. Le GPIS est financièrement soutenu par la ville de Paris. Groupement d'intérêt économique, il associe douze organismes HLM et emploie plus de 200 salariés. Ce dispositif est unique en son genre. Il a pour but de préserver le cadre de vie dans les quartiers d'habitat social. Les agents du GPIS ne sont ni des policiers, ni des vigiles , ni des médiateurs. Leur travail consistent a maintenir la tranquillité, la nuit, dans les résidences sociales. Ils font des rondes et ils interviennent quand les locataires font appel à eux.

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :