J'aimerais préciser tout d'abord que:

1: Ce n'est pas l'agent de sécurité qui effectue le contrôle qui choisi l'entrée ou non d'un policier hors service avec son arme. Il applique les décisions du responsable des lieux.

2: L'entrée d'un policier hors service avec son arme, si elle est bien autorisé par le ministère de l'intérieur, le propriétaire d'un lieu privée à malgré tout le choix d'accepter ou non cela chez lui.

extrait:

Depuis les attentats de novembre 2015, les policiers sont autorisés à porter leur arme hors service sur la voie publique sur l'ensemble du territoire. Le but est de pouvoir intervenir rapidement en cas d'attaque terroriste notamment.

Mais dans les lieux privés, c'est le propriétaire qui décide d'accepter ou non le port d'arme. Des décisions au cas par cas. Un policier parisien en a fait les frais lundi soir, alors qu’il s’apprêtait à assister à un match du mondial de handball à l’AccorHotel Arena de Paris.

"Au bout de trois responsables, on m’a dit qu’il était hors de question que je rentre"

Depuis un an, ce commandant de police ne quitte jamais son arme de service mais lundi au contrôle de sécurité d'un match du mondial de handball, impossible de passer. "J’ai montré ma carte en expliquant que j’avais mon arme de service. On m’a demandé de me ranger sur le côté. Au bout de trois responsables, on m’a dit qu’il était hors de question que je rentre, donc j’ai dû faire demi-tour avec ma femme et ma fille".

 

 

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :