Et oui, selon l'article 2.1 de l'annexe III de l'arrêté du 1er juillet 2016, le référentiel technique de formation des agents de sécurité (surveillance humaine, gardiennage),  impose que le centre de formation détiennent des engins pyrotechniques permettant la réalisation de mise en situation pratique pour leur neutralisation.

Et selon l'interprétation du CNAPS,  le centre de formation doit donc détenir des engins pyrotechniques permettant la réalisation de mise en situation pratique pour leur neutralisation: fumigènes, fusées de détresse, feux de Bengale, bombes agricoles ...

Oui oui, même des BOMBES AGRICOLES !

Le GROS PROBLEME .... la neutralisation !

Comme l'arrêté du 1er juillet 2016 impose aux centres de formations de posséder ces engins pyrotechnique ... pour des mises en situation pratique sur leur NEUTRALISATION par des agents de sécurité  !

Or,  ce qu'un expert dans ce domaine des explosifs ma confié, il n'existe pas de "protocole" officiel (hors service publique) sur leurs neutralisation par des agents de sécurité privée !

Sable ? eau ? extincteur à poudre ? CO2 ? autres ?

 

Donc chacun fait ce qu'il veut concernant la neutralisation d'engins pyrotechnique par des agents de sécurité ... ou alors le CNAPS veut bien nous le fournir pour uniformiser les pratiques ?

 

 

 

Les centres de formation doivent détenir des pétards, fumigène ....et les agents doivent savoir comment les neutraliser !
Les centres de formation doivent détenir des pétards, fumigène ....et les agents doivent savoir comment les neutraliser !
Les centres de formation doivent détenir des pétards, fumigène ....et les agents doivent savoir comment les neutraliser !
Tag(s) : #Formation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :