Selon les organisations syndicales FO - CFE/CGC - CFDT- CGT et CFTC,  la stratégie patronale, qui consiste à accepter les exigences toujours plus nombreuses des clients et à pratiquer le moins disant commercial, lors des appels d'offres, risque de détruire un secteur déjà en dégénérescence sociale et économique. 

Ces syndicats indiquent aussi que les employeurs ont pour stratégie de rémunération de faire coller le premier coefficient de la grille des minimas conventionnels au SMIC, ce qui provoque l'effondrement de la grille salariale des 170 000 salariés du secteur. 

Et ils rajoutent: "Aujourd'hui, deux coefficients sont en dessous du SMIC et un troisième est menacé : au 1er janvier 2019, le SMIC est passé à 1 521,22€ alors que les coefficients 120 et 130 de la grille sont respectivement à 1 482,51 € et à 1 501, 94 €. Le coefficient 140 est quant à lui seulement 1 546,99 €. Même l'augmentation de 1,2% prévue à l'accord du 17 septembre 2018, dont l'extension n'a toujours pas eu lieu et ne suffira pas à modifier cette situation.

Les organisations syndicales ont demandé d'aborder la question des salaires en priorité lors de la mixte du 18 janvier 2019. Ce à quoi les employeurs ont déclaré ne pas avoir de mandat sur la question des rémunérations. Les organisations syndicales FO - CFE/CGC - CFDT- CGT et CFTC, ont décidé de prendre leurs responsabilités en suspendant toutes les négociations en cours tant qu'une solution pérenne sur les salaires ne sera pas trouvée. 

Pour les organisations syndicales. l'attractivité passe par une reconnaissance salariale digne de ce nom. Aux employeurs et à l'Etat d'assumer leurs responsabilités. 

 

Note du blog: 

Il est en effet incroyable que les organisations patronales freinent de toutes leurs forces pour empêcher une augmentation des salaires ... pour le bien des donneurs d'ordre exclusivement !.

Comme je le disait dans cet article , le monde de la propreté a une meilleure grille de salaire que celle de la sécurité privée !

A l'heure de la masturbation intellectuelle et collective concernant le continuum de sécurité, bien loin de la réalité du terrain ...  et des préoccupations réelles des femmes et hommes du terrain. 

Je me permet aussi de vous mettre une citation de Mr Laurent Pichon, Responsable de la gestion commerciale et de la tarification chez Securitas Europe, à laquelle j'adhère totalement :

"Il est bon de rappeler que la sécurité privée est une profession réglementée, en effet...
Nous sommes souvent assimilés à la grande famille des métiers du Facilities ou des Sces Généraux. Nous n’avons que peu à voir avec ceux-ci. Nos contraintes et responsabilités sont autres...
"

 

 

 

 

Tag(s) : #actusecu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :