Le blog de la sécurité privée

Respect du port du masque : les agents de sécurité en première ligne (LCI)

18 Août 2020 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse, #Covid19

CORONAVIRUS - Plusieurs agents de sécurité ont été agressés ces dernières jours alors qu'ils demandaient à des clients de porter leurs masques.

Les altercations autour de ce dispositif de protection se multiplient depuis plusieurs semaines dans l'Hexagone. En première ligne, les agents de sécurité chargés de faire respecter la consigne gouvernementale à l'entrée des magasins ou des bars de nuit. Régulièrement, ils sont la cible de clients mécontents refusant de respecter l'annonce du gouvernement qui a rendu obligatoire le port du masque dans les espaces clos. 

Le plus souvent, les agressions se limitent à des insultes ou des menaces. Mais il arrive parfois que la situation dégénère. Le week-end dernier à Brest (Finistère), un homme alcoolisé a porté des coups de couteau à un vigile après avoir été refoulé d'un bar faute de masque, le blessant grièvement à l'œil. Le lendemain, toujours à Brest, un agent de sécurité travaillant dans un hypermarché a été frappé violemment par un client à qui il demandait de se couvrir le visage. 

Vigile dans un magasin de peinture à Paris, Yate Dioumassy est régulièrement la cible de clients mécontents qui refusent d’appliquer les consignes. "Il y a des clients qui essaient d’entrer de force. Il y a aussi des insultes parfois. D’autres encore veulent en venir aux mains", confie l'agent de sécurité au micro de TF1.

Les agents de sécurité sont souvent démunis face à ces comportements violents. La loi leur interdit en effet d’utiliser la force pour empêcher l'accès. "Les agents de sécurité sont formés pour faire face à ces situations", assure Raphaël Mashhadi, directeur de l’entreprise de sécurité RMS Gardiennage Paris. "Ils font avec les armes qu’on leur donne... à savoir le dialogue", explique-t-il. Avec les tensions liées au respect des règles sanitaires, les agents de sécurité sont de plus en plus demandés. En région parisienne, plusieurs laboratoires de test au Covid-19 ont fait appel à eux.

https://www.lci.fr/population/coronavirus-covid-19-pandemie-respect-du-port-du-masque-les-vigiles-en-premiere-ligne-face-aux-mecontents-2161936.html

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jacque 22/09/2020 09:45

il a raison la seul arme des agents de sécurité c'est le dialogue ....vous me faite rire les commentaires plus bas on voit que vous n'avez aucunes expériences du métier, en 16 ans de métier j'ai toujours utilisé le dialogue pour apaisé une situation quelconque. et j'ai du utilisé la légitime défense 2 fois avec mes collègues en renfort.
a vous écouter vous gérer sans le dialogue
chaque site est différent son contexte et sa localisation en font une différence a l'agent de s'adapter
médité la dessus

ex ADS 18/08/2020 21:57

le dialogue PTDR encore un rêveur dans une France ou meme un flic n'arrive plus a "dialoguer"

je me marreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

chris 18/08/2020 17:02

""Ils font avec les armes qu’on leur donne... à savoir le dialogue" je suis plié de rire quand je vois telle fumisterie! Comme quoi en voilà un qui ne va pas sur le terrain où les agents subissent!

Florian B 18/08/2020 10:06

"Ils font avec les armes qu’on leur donne... à savoir le dialogue"... Il est mignon lui. Si le dialogue pouvait tout régler on aurait pas besoin de police et encore moins d'armées.

Quant à la formation... J'ai passé mon CQP en 2018 et la seule "formation" que j'ai eu pour la gestion des situations dégradées c'est un document qui explique ce qu'est le stress dépassé et comment le gérer.