Le blog de la sécurité privée

Le blog de la sécurité privée

Promouvoir la Sécurité Privée - Défendre la profession - News et veille reglementaire


CNAPS: Vous n'avez pas déclaré votre sous-traitant à votre client ? Sanction du CNAPS !

Publié par 83-629 sur 16 Octobre 2020, 19:01pm

Catégories : #cnaps

Une société de sécurité X qui a fait appel à la société Y pour sous-traiter une partie de son activité sans être en mesure de justifier en avoir préalablement informé le client concerné, que par cette conséquence il y a lieu de retenir le manquement résultant de la violation des articles R. 631-23 du code de la sécurité intérieure ; 

Pourquoi ?

Le CNAPS se base sur l’article R.631-23 du code de la sécurité intérieure qui dispose que

« Les entreprises et leurs dirigeants proposent, dans leurs contrats avec les clients ainsi que dans les contrats signés entre eux, une clause de transparence, stipulant si le recours à un ou plusieurs sous-traitants ou Collaborateurs libéraux est envisagé ou non. Si le recours à la sous-traitance ou à la collaboration libérale est envisagé dès la signature du contrat, ils informent leurs clients de leurs droits à connaître le contenu des contrats de sous-traitance ou de collaboration libérale projetés. A cette fin, la clause de transparence rappelle, en les reproduisant intégralement, les dispositions des articles 1er, 2, 3 et 5 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. S'il n'est pas prévu à la signature du contrat, le recours à la sous-traitance ou à la collaboration libérale ne peut intervenir qu'après information écrite du client.


Lors de la conclusion d'un contrat de sous-traitance ou de collaboration libérale, les entreprises de
sécurité privée doivent s'assurer du respect, par leurs sous-traitants ou collaborateurs libéraux, des
règles sociales, fiscales et relatives à l'interdiction du travail illégal, dans le cadre de ce contrat.
Tout contrat de sous-traitance ou de collaboration libérale ne peut intervenir qu'après vérification par
l'entreprise de sécurité privée donneuse d'ordre de la validité de l'autorisation de l'entreprise sous-traitante, des agréments de ses dirigeants et associés et des cartes professionnelles de ses salariés qui seront amenés à exécuter les prestations dans le cadre de ce contrat. » ;

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

crockett 17/10/2020 11:29

Le CNAPS est là actuellement plus de sanctionner que plutôt d’informer les entreprises , il contrôle malheureusement pas les boites qui cassent les prix pour travailler sous prétexte ils peuvent le faire sans problème.
de plus ils n'ont aucun scrupule pour le dire

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents