Le gouvernement a fait adopter un amendement n °cl388, dans le cadre de la future loi sur la sécurité globale, qui interdit  la VAE pour acquérir une aptitude professionnelle et ainsi détenir une carte professionnelle pour tous les agents de sécurité.

Pourquoi il a fait ça ?

Car pour lui la procédure de validation des acquis de l’expérience concurrence l’application des régimes d’équivalences déjà prévus par la réglementation qui bénéficient aux anciens policiers, gendarmes et militaires. 

Le gouvernement indique même que la montée en compétences des agents privés de sécurité doit être une condition préalable et incontournable, ainsi il faut limiter la possibilité d’obtenir une certification professionnelle par VAE dans le secteur de la sécurité privée.

Il rajoute que les organismes de formation assurant ces VAE, on d’importantes disparités au niveau des sessions d’examen d’un organisme à un autre, lesquelles s’expliquent par le fait qu’il n’existe aucun dispositif étatique de contrôle de l’évaluation des candidats dans le dispositif de formation, pourtant véritable sas d’entrée dans la profession...

Donc le gouvernement veut favoriser la montée en compétence des agents de sécurité ... en interdisant la VAE et en renforçant les équivalences données aux anciens militaires ou policiers.

Oui mais ...

L'état veut interdire la VAE, car il veut une montée en compétence !

1er problème: Donner une carte professionnelle sans examen ni formation spécifique lié à la sécurité privée et à ses prérogatives propre !

Qui a cette équivalence automatique pour intégrer la sécurité privée sans formation ni examen (certains domaines: comme la surveillance humaine, la protection rapprochée ou encore le convoyage de fond) ?

Conformément à l'Arrêté du 11 juillet 2017 (Militaire) , à l'Article R612-41 du CSI (Policier, gendarme, police municipale) et à l'article R612-41-1 du CSI (Garde nationale)

- ancien fonctionnaire de la police nationale ou de la gendarmerie nationale
- ancien agent des polices municipales ou ancien adjoint de sécurité ayant eu la qualité d’agent de police judiciaire adjoint
- Militaire de l'armée de terre, mer ou air
- La garde nationale

Donc le gouvernement considère que les policiers, militaire ou policiers municipaux ont acquis des "compétences" par leur expérience, transposable dans la sécurité privée ... sans formation, diplôme ou examen. 

Maintenant demandé à un ancien policier qui va pouvoir détenir une carte professionnelle SANS EXAMEN NI FORMATION, quels sont les prérogatives de la sécurité privée en matière d'armement, de fouille de sac ou encore d'exercice sur la voie publique ?

Demander à un ancien militaire ce que veut dire "CNAPS", d'expliquer l'interdiction de s'immiscer dans un conflit social ou encore le contenu du code de la déontologie en sécurité privée !

Demander à un gendarme adjoint le protocole de sécurisation d'un VIP dans le cadre de la protection rapprochée ou les prérogatives possibles pour un garde du corp ?

Demander à un ancien policier municipal les contraintes liées à la tenue d'un agent de sécurité, au convoyage de fonds ou encore le cadre légal de la palpation de sécurité dans un stade de foot pour la sécurité privée !

Demander à un ancien légionnaire qui a été mobilisé sur l'opération Barkhane au Mali, les règles liées au respect du CSI livre VI ou du code du travail pour un agent de sécurité ! La véritable bible de la sécurité privée en France.

POURTANT, ils auront tous aux minima une carte professionnelle d'agent de sécurité et de convoyeur de fonds ... et pour les gendarmes ou policiers même une carte professionnelle de garde du corps, d'opérateur en vidéoprotection ou même en télésurveillance !

😎 Donc donner une carte professionnelle par équivalence, sans examen ni formation, aux anciens policiers ou militaire permet la montée en compétence des agents de sécurité ?!! Et le gouvernement "crache" sur la VAE car ce système n'est pas ... sûr ??!

 

2ème problème: Donner une carte professionnelle a un ancien militaire ou policier ... qui a fini d'exercer depuis 30 ans ! (Et qui a fait boucher-charcutier depuis tout ce temps)

Cet ancien policier qui était sous les ordres du ministre de l'Intérieur Mr Gaston Defferre, ou ce militaire qui a fait la guerre d'Algérie ... Même sans AUCUNE expérience en sécurité depuis ce temps-là ... ils se verront attribuer une carte professionnelle d'agent de sécurité !!

Donc un ancien policier, qui est a la retraite depuis plus de 20 ans, et qui travaillait en tant que cuisiniste pendant les 20 dernières années ... va pouvoir du jour au lendemain avoir les cartes professionnelles suivantes, SANS EXAMEN NI FORMATION:

- agent de gardiennage ou de surveillance humaine pouvant inclure l'usage de moyens électroniques ;
- agent de télésurveillance ;
- opérateur de vidéo protection ;
- agent de sûreté aéroportuaire ;
- agent de protection physique de personnes ;
- agent de recherches privées ;
- transport de fonds - convoyeur de fonds et de valeurs ;

BILAN

Le gouvernement considère que la montée en compétences des agents privés de sécurité doit être une condition préalable et incontournable à leur implication croissante dans le dispositif de sécurité globale et à l’accroissement de leurs prérogatives.

Il rajoute que des disparités sont constatées au niveau des sessions d’examen pour les VAE d’un organisme de formation à un autre, lesquelles s’expliquent par le fait qu’il n’existe aucun dispositif étatique de contrôle de l’évaluation des candidats dans le dispositif de formation, pourtant véritable sas d’entrée dans la profession.

Ne faut-il pas EN PREMIER LIEU, ne plus donner de carte professionnelle sans EXAMEN ni FORMATION à tous ces policiers ou militaire ? A minima imposer un "module complémentaire" liée à la sécurité privée .... et son cadre légal !? Les missions et prérogatives d'un policier ou d'un militaire n'ont rien à voir avec la sécurité privée !!

Même pour les SSIAP (sécurité incendie) pour travailler dans un établissement, on impose une formation "complémentaire" aux pompiers (même la BSPP !) qui veulent intégrer la sécurité incendie ... mais pas en sûreté ? Le travail d'un agent de sécurité est aussi dévalorisé ??

Car la VAE, elle, nécessite un "examen", une "évaluation des compétences" et même parfois d'un accompagnement !

 

Tag(s) : #actusecu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :