Le blog de la sécurité privée

Interdire la VAE en sécurité privée ? ... mais que fait-on des anciens policiers ou militaires !

11 Novembre 2020 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Le gouvernement a fait adopter un amendement n °cl388, dans le cadre de la future loi sur la sécurité globale, qui interdit  la VAE pour acquérir une aptitude professionnelle et ainsi détenir une carte professionnelle pour tous les agents de sécurité.

Pourquoi il a fait ça ?

Car pour lui la procédure de validation des acquis de l’expérience concurrence l’application des régimes d’équivalences déjà prévus par la réglementation qui bénéficient aux anciens policiers, gendarmes et militaires. 

Le gouvernement indique même que la montée en compétences des agents privés de sécurité doit être une condition préalable et incontournable, ainsi il faut limiter la possibilité d’obtenir une certification professionnelle par VAE dans le secteur de la sécurité privée.

Il rajoute que les organismes de formation assurant ces VAE, on d’importantes disparités au niveau des sessions d’examen d’un organisme à un autre, lesquelles s’expliquent par le fait qu’il n’existe aucun dispositif étatique de contrôle de l’évaluation des candidats dans le dispositif de formation, pourtant véritable sas d’entrée dans la profession...

Donc le gouvernement veut favoriser la montée en compétence des agents de sécurité ... en interdisant la VAE et en renforçant les équivalences données aux anciens militaires ou policiers.

Oui mais ...

 

L'état veut interdire la VAE, car il veut une montée en compétence !

 

1er problème: Donner une carte professionnelle sans examen ni formation spécifique lié à la sécurité privée et à ses prérogatives propre !

Qui a cette équivalence automatique pour intégrer la sécurité privée sans formation ni examen (certains domaines: comme la surveillance humaine, la protection rapprochée ou encore le convoyage de fond) ?

Conformément à l'Arrêté du 11 juillet 2017 (Militaire) , à l'Article R612-41 du CSI (Policier, gendarme, police municipale) et à l'article R612-41-1 du CSI (Garde nationale)

- ancien fonctionnaire de la police nationale ou de la gendarmerie nationale
- ancien agent des polices municipales ou ancien adjoint de sécurité ayant eu la qualité d’agent de police judiciaire adjoint
- Militaire de l'armée de terre, mer ou air
- La garde nationale

Donc le gouvernement considère que les policiers, militaire ou policiers municipaux ont acquis des "compétences" par leur expérience, transposable dans la sécurité privée ... sans formation, diplôme ou examen. 

Maintenant demandé à un ancien policier qui va pouvoir détenir une carte professionnelle SANS EXAMEN NI FORMATION, quels sont les prérogatives de la sécurité privée en matière d'armement, de fouille de sac ou encore d'exercice sur la voie publique ?

Demander à un ancien militaire ce que veut dire "CNAPS", d'expliquer l'interdiction de s'immiscer dans un conflit social ou encore le contenu du code de la déontologie en sécurité privée !

Demander à un gendarme adjoint le protocole de sécurisation d'un VIP dans le cadre de la protection rapprochée ou les prérogatives possibles pour un garde du corp ?

Demander à un ancien policier municipal les contraintes liées à la tenue d'un agent de sécurité, au convoyage de fonds ou encore le cadre légal de la palpation de sécurité dans un stade de foot pour la sécurité privée !

Demander à un ancien légionnaire qui a été mobilisé sur l'opération Barkhane au Mali, les règles liées au respect du CSI livre VI ou du code du travail pour un agent de sécurité ! La véritable bible de la sécurité privée en France.

POURTANT, ils auront tous aux minima une carte professionnelle d'agent de sécurité et de convoyeur de fonds ... et pour les gendarmes ou policiers même une carte professionnelle de garde du corps, d'opérateur en vidéoprotection ou même en télésurveillance !

😎 Donc donner une carte professionnelle par équivalence, sans examen ni formation, aux anciens policiers ou militaire permet la montée en compétence des agents de sécurité ?!! Et le gouvernement "crache" sur la VAE car ce système n'est pas ... sûr ??!

 

2ème problème: Donner une carte professionnelle a un ancien militaire ou policier ... qui a fini d'exercer depuis 30 ans ! (Et qui a fait boucher-charcutier depuis tout ce temps)

Cet ancien policier qui était sous les ordres du ministre de l'Intérieur Mr Gaston Defferre, ou ce militaire qui a fait la guerre d'Algérie ... Même sans AUCUNE expérience en sécurité depuis ce temps-là ... ils se verront attribuer une carte professionnelle d'agent de sécurité !!

Donc un ancien policier, qui est a la retraite depuis plus de 20 ans, et qui travaillait en tant que cuisiniste pendant les 20 dernières années ... va pouvoir du jour au lendemain avoir les cartes professionnelles suivantes, SANS EXAMEN NI FORMATION:

- agent de gardiennage ou de surveillance humaine pouvant inclure l'usage de moyens électroniques ;
- agent de télésurveillance ;
- opérateur de vidéo protection ;
- agent de sûreté aéroportuaire ;
- agent de protection physique de personnes ;
- agent de recherches privées ;
- transport de fonds - convoyeur de fonds et de valeurs ;

BILAN

Le gouvernement considère que la montée en compétences des agents privés de sécurité doit être une condition préalable et incontournable à leur implication croissante dans le dispositif de sécurité globale et à l’accroissement de leurs prérogatives.

Il rajoute que des disparités sont constatées au niveau des sessions d’examen pour les VAE d’un organisme de formation à un autre, lesquelles s’expliquent par le fait qu’il n’existe aucun dispositif étatique de contrôle de l’évaluation des candidats dans le dispositif de formation, pourtant véritable sas d’entrée dans la profession.

Ne faut-il pas EN PREMIER LIEU, ne plus donner de carte professionnelle sans EXAMEN ni FORMATION à tous ces policiers ou militaire ? A minima imposer un "module complémentaire" liée à la sécurité privée .... et son cadre légal !? Les missions et prérogatives d'un policier ou d'un militaire n'ont rien à voir avec la sécurité privée !!

Même pour les SSIAP (sécurité incendie) pour travailler dans un établissement, on impose une formation "complémentaire" aux pompiers (même la BSPP !) qui veulent intégrer la sécurité incendie ... mais pas en sûreté ? Le travail d'un agent de sécurité est aussi dévalorisé ??

Car la VAE, elle, nécessite un "examen", une "évaluation des compétences" et même parfois d'un accompagnement !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chris 15/11/2020 11:12

c'est exactement ça marco. Le gros problème en france, concernant la sécurité privée, c'est que ceux qui proposent de nouvelles prérogatives sont des anciens gradés de la PN ou la GN, forcément, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied. Un député Lrn a proposé récemment de revaloriser les metiers de la sécurité et de proposer des amendements allant dans ce sens, son dialogue était sensé et a expliqué que c'est un métier qui a fait ses preuves que nous avions les meilleurs formations au monde en matière de sécurité privé et qu'il etait grand temps de revoir notre statut. Pourquoi ce député n' a pas été entendu ? Je reste lucide et me dit que c'est volontaire. On ne veut pas nous faire avancer, pour quelle raison, je n'en sais rien, j'imagine que c'est parce que on a l'image du neuneu qui nous colle à la peau. Que c'est un métier qui recrute que des gens qui n'ont pas su faire autre chose que d'ouvrir une barrière ou surveiller un SAS de magasin. Dans mon équipe , sur 6 personnes, 2 ont minimum un bac, les 4 autres ont un bts, non non , il n'y a pas que des trisomiques dans ce métier ! Aujourd'hui le pays va mal, pourquoi embaucher des personnes qui ont déjà une retraite confortable plutôt que de créer de vrais emplois, ça devient révoltant.

Marco 14/11/2020 12:32

Bonjour je suis directeur d'opération et ma femme dirigeante, ensemble nous travaillons avec nos equipes depuis plus de 3 ans avec les fdo c'est a dire que actuellement ont fait des missions dites police secondaire municipale nationale et gendarmerie nationale si déjà la sécurité privée serait représentaient au gouvernement par des agents de sécurité pur et dur on pourrait peut-être avoir une chance de s'exprimer et d'expliquer correctement ceux qui est possible avec le secteur de la sécurité privée ensuite Mr FAUVERGUE et venue le 3 mars 2020 a notre rencontre avec plusieurs députés et élus et était choqué que en terme de respect nous étions plus apprécié que les forces de l'ordre et que nos missions donner sont faits sans problème et sans scandale actuellement je suis désolée mais l'image des fdo n'est pas au gout du jour donc trouvons des solutions concrètes ensemble comme le continuum de Mr FAUVERGUE serais une bonne choses si chacun range son égo et surtout si on travaille intelligemment avec vous. C'est a dire que vous n'ayez pas cette impression que nous voulons prendre vos fonctions ou vos missions et que admettiez enfin que vous travaillez souvent en sous effectif (ex GN qui ont une patrouille qui couvre plusieurs communes et qui souvent sont dépassés par ce qui leur arrive )

Marco 14/11/2020 05:46

Bonjour a tous j'ai lu vos commentaires donc pour ma part de 2009 a 2011 j'étais ads puis chef d'équipe ensuite de 2012 a 2015 j'étais responsable d'exploitation pour plusieurs gros groupe et j'avais seulement 22 ans et je dirigé plus 400 bonhommes actuellement j'ai ma propre entreprise du coup depuis 2012 a maintenant j'ai fait un constat qui me dérange les lois et les propositions d'amandement sont régies que par des gens des forces de l'ordre ou ancien des forces de l'ordre donc il a un problème car aucune personne de la sécurité privée pur et dur représente notre métier alors je n'ai rien contre eux mais le métier de la sécurité privée doit être aussi représenté par des gens issue directement de la sécurité privée je suis désolée pour les membres des forces ou des anciens membres des forces mais vous ne pouvez pas comprendre notre point de vue sur certaine situation ensuite j'ai vue Mr fauvergue le 3 mars 2020 j'étais en réunion avec lui des élus et des députés pour parler de sont Continuum je suis désolée encore une fois un membre du Raid ne reflètent en aucun cas la sécurité privée ni un gendarme du gign ou autres membres on fait pas dantiterro donc actuellement pour votre gouverne ma société et la seule à secondé ou a faire des missions dites police secondaire de la police municipale nationale et la gendarmerie depuis plus de 3 ans et nous avons réussi a gagné la confiance des citoyens car nous avons a plusieurs reprises était plus efficace que les forces de l'ordre dans plusieurs situations conflictuelle ou autre pourquoi parce que nous n'avons pas dans notre département et région degot sur dimensionner c'est a dire si les forces de l'ordre n'arrive pas a géré une situation si on peut prendre le relais sans faire d'incident il nous laisse la main et c'est le problème actuel qui ce passe les forces de l'ordre le gouvernement ne font pas assez confiance au secteur privée ensuite il faut revoir nos formations CQP APS et d'ailleurs nous avons fortement participer à une nouvelle restructuration du CQP et dit les choses à Mr FAUVERGUE mais le problème pareille les forces de l'ordre veulent faire a leur manière et nous écoute pas bref pour conclure on peut tous s'aider et faire de bonne choses et diversifiée les missions des agents de sécurité si le gouvernement les parties politiques et les forces de l'ordre serais plus ouvert sur le projet de Mr FAUVERGUE concernant le continuum et qui doit être secondé par une personne du privée et non pas par que des députés et d'anciens des forces de l'ordre malgré que j'ai rien contre eux mais c'est une réalité

chris 14/11/2020 00:07

Je ne dénigre en rien la police et gendarmerie , d'autant que toute ma famille est la dedans hein. Mais quand on est en retraite on est en retraite , point barre, je persiste et signe. Si on quitte le métier avant l'heure, à creuser pour savoir pourquoi également. Toutefois, on est tous d'accord pour dire que dans la sécurité privé , il y a un gros, très gros , très très gros tri à faire, c'est incontestable. Que ce soit des sociétés comme des agents. Notamment les personnes incapables de suivre une formation par exemple ( et qui sait combien il y en a en france ! ). Mais quand est-ce qu'on va rehausser ce métier à sa juste valeur. une bonne fois pour toute plutôt que le dénigrer et rabaisser sans cesse ? N'a t'on pas assez de recyclage , remise à niveau, mac pro, formations diverses , sans compter la partie ssiap ?


La solution n'est pas d'embaucher des anciens des forces de l'ordre ( et surtout pas des retraités, qui je persiste, en ont rien à foutre de ce métier , j'insiste ( par grande expérience)) , mais donner des missions plus valorisantes , avec des moyens plus importants et surtout un meilleur salaire aux agents de sécurité. J'ai connu la police municipale ou ils pouvaient tout juste verbaliser le stationnement ( année 90) , 30 ans après, regardez l' avancée fulgurante qu'ils ont eu , quasi égale à la nationale ! Et tant mieux pour eux, c'est sincèrement bien mérité. Mais pourquoi la sécurité privé est en berne et recule plutôt d'avancer ? Regardez les pays à côté ? Espagne , suisse , us et j'en passe et des meilleurs. Leur formation est moins lourde et pourtant eux, ne sont pas resté à l'âge de pierre comme nous. Nous aimerions tant seconder la police et gendarmerie mais donnez nous les moyens de le faire, vous les politiciens du haut plutôt que de mouliner à l'envers comme d'habitude. Je sais pas, faites vous conseiller, entourez vous des bonnes personnes plutôt que d être par des novices en la matière.

Ju 13/11/2020 17:04

Bonjour à tous,

Avant de chercher à savoir si les anciens FO sont compétents, commencez par regarder le niveau des ADS en secu privée. En très grande majorité c'est une horreur, très peu de connaissances et présents pour faire le nombre et attendre la fin du service. Alors votre article me fait doucement rire.

Le vrai problème de la montée en gamme pour moi se situe ailleurs.

Des missions plus variées amèneront des profils plus intéressants sous condition d'une valorisation des coef et des statuts.

Là où je vous rejoins c'est sur le fait qu'une information sur les cades légaux d'emploi et d'intervention pourrait être dispensée dans un centre agréé par le CNAPS avant la délivrance de la carte pro. Mais soyons sérieux 2 minutes svp, les habilitations délivrées aux anciens FDO d'active, et je dis bien d'active, c'est dans leurs cordes. Arrêtez de regarder votre nombril car ce n'est pas comme cela que la sécurité privée avancera.... Et dieu sait qu'il faut qu'elle avance vu l'état actuel.

chris 12/11/2020 21:22

le bilan est vite conclu. Ce que veut le gouvernement en fait, c'est supprimer les agents de sécurité privé à terme, pour y mettre des anciens agents de police , gendarmerie . en gros des mecs, qui souvent ont deja des retraites plutôt confortables. Elle est belle la france . Chef d'équipe dans la sécurité, j'ai eu l'occasion d'avoir ces personnes sous ma coupe. Et croyez moi, le constat est vite fait. Ce sont souvent des gens qui ne veulent qu'allourdire leur compte en banque , sans aucune motivation. Et je parle pas d'un mais de nombreux anciens des forces de l'ordre. L'argent va à l'argent quoi. Qu'ils puissent integrer la sécurité, oui, mais comme tout le monde , avec une formation ! Et la croyez moi, beaucoup seront déjà moins motivés , c'est certains.

Kurtz 13/11/2020 06:51

Bjr, j'ai également etait chef d'équipe et de groupe et ce que vous dites est faux. Si nous avons déjà une retraite c'est qu'on la merite, ce qui n'a rien à voir avec nos compétences. D'ailleurs, rapprocher vous des clients, qui sont très heureux d'avoir des anciens des forces de l'ordre dans leurs équipes de sécurité privée.

jean 12/11/2020 16:52

Je donnerai mon exemple : policier municipal pendant 30 ans j'ai été amené à rencontrer dans le cadre de mes fonctions des ADS afin qu'ils restent dans leurs champs de compétences, concernant les textes qui les regissent , il suffit de se renseigner sur le cadre légal des interventions. Sans prétentions aucune je doute d'etre "à la ramasse"au regard de certains récipiendaires de la formation.

83-629 12/11/2020 20:10

Saviez-vous que grâce à l'équivalence institué par l'état, vous pouvez, demain, être convoyeurs de fond/garde du corp/opérateur en télésurveillance... Sans aucune formation ?

Syl20 12/11/2020 14:47

Etant formateur dans les métiers de la sécurité privée depuis plus de 12 ans, avec une expérience opérationnelle sur le métier à la fois d'agent de sécurité et plusieurs échelons, et la même chose pour ce qui est de la sûreté aéroportuaire, je pense qu'il s'agit d'un problème de profil, en effet j'ai vu d'ancien personnelle de la PN et la GN, qui n'était pas au fait des choses en matière de maitrise du cadre législatif et réglementaire, j'ai fait le même constat pour les agents purs issus du terrain, mais il m'est arrivé de constater le contraire, c'est un problème de motivations ... Cependant je rejoints certaines personnes sur le fait qu'il y a dans certains domaines, un minimum de compétences spécifiques à obtenir avant d'exercer, quid d'un policier ou gendarme qui se retrouve du jour au lendemain à devoir analyser une image radioscopique sur un aéroport en effet.

Kurtz 12/11/2020 20:03

N'allez pas comparer un ancien gendarme ou policier, qui à longueur de carrière gère des situations conflictuelles, des situations dramatiques 'DC' sur voie publique, contact avec les magistrats, et plus, avec un ADS, soyons sérieux ! Quand tous les ADS auront le niveau de compétence des anciens PM, PN, GN, on aura fait un grand pas.

Maurice 12/11/2020 10:32

Je suis confu car j'aime lire vos articles et parcourir vos pages. Néanmoins, s'agissant de ce dernier article vous ne gagnerez pas en légitimité en déroulant un argumentaire tel que celui ci, basé sur un construction caricaturale.

chris 12/11/2020 21:29

Kurtz, faut à un moment donné , arrêter de dire des conneries, un ads a des compétences différentes de ceux des forces de l'ordre simplement. et vice versa. quand à la connaisance des magistrats par les forces de l'ordre, laissez moi juste rire. Moi je connais les magistrats croyez moi et les forces de l'ordre ont juste quelques contacts du fait de leurs procédures, mais ne connaissent rien au fonctionnement d'un tribunal sorti de ca. Arrêtez de dénigrer notre profession et essayez d'y voir plus clair.

83-629 12/11/2020 11:18

Le gouvernement veut interdire la VAE à la sécurité privée (alors quelle est utilisé dans toutes les autres professions). Pourquoi ? car il veulent une montée en compétence.

Or un policier qui n'a plus exercer sa fonction depuis 20 ans, est-il apte, sans formation à être agent de sécurité-garde du corp-convoyeur de fond -opérateur en télésurveillance - sûreté aéroportuaire ..... sans 1h de formation ?

De même, un policier, si il a bien de très nombreuses compétences indéniable, il y a une petite lacune: le cadre légal de la sécurité privée. et dans le but de la "montée en compétence des agents de sécurité", il serais assez étrange d'accepter TOUTES les équivalences même si les missions de l'ancien policier n'on jamais été lié à la protection rapprochée, au convoyage de fond ou bien encore à tenir un pc de télésurveillance !

252 12/11/2020 08:31

Bonjour, je suis formateur en sécurité privée depuis 20 ans et je vous précise que lors de mon recrutement, la condition première était l'antériorité professionnelle (17 ans) afin de faciliter les apprentissages des apprenants et surtout de savoir de quoi l'on parle et de même qu'il m'a été imposée une formation pédagogique. Même si le dénominateur commun entre sécurité privée et public reste la sécurité, il n'en demeure pas moins qu'un ancien gendarme avec une carrière remarquable ne connait pas les spécificités et les prérogatives ne les ayant pas pratiquées et donc ne serait pas compétent dans ce domaine pour les enseigner. Une expérience en ce sens s'impose donc ainsi que la détention d'une formation pédagogique comme il est demandé pour les autres. Bonne journée

luc 12/11/2020 08:24

Quizz du coup de la La loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale-décret publié au JO du 6 juillet 2017,: c'est vrai que j'ai eu un militaire de la marine sur bien sur à une super posture pour le métier mais en terme de sécuirté privée ma demandé une mise à niveau c'est un exemple il y en a d'autre BREF vive nos dirigeants

Ktz 12/11/2020 07:03

Bjr,
Ancien gendarme j'exerce depuis 2017 dans la sécurité privée. Je peux vous certifier que j'ai été e surpris du manque de connaissances des ADS que j'ai pu croiser. Alors quand je lis vos commentaires sur les connaissances d'anciens policiers ou gendarmes en matière de sécurité privée je suis très étonné et peux vous certifier du contraire.
Bonne journée.

83-629 12/11/2020 08:06

en effet il ne faut pas généraliser,
mais interdire la VAE car l'examen n'est pas "sûr" , alors que derrière on va donner une carte professionnelle d'agent de protection rapprochée à un policier municipale sans aucune formation spécifique ...

TARDIEU 12/11/2020 00:30

Les anciens policiers ou gendarmes sont capables de lire le code de la sécurité intérieure pour prendre connaissance des prérogatives du métier d'agent de sécurité privée sans pour cela passer par un centre de formation. Mettez donc un test de personnalité aux candidats aux métiers de la sécurité privée et vous ferez évoluer la profession.

83-629 12/11/2020 00:46

Pour la sécurité incendie, quand bien même un ancien officier de la BSPP , on impose un "module complémentaire" concernant les spécificités de cette réglementation.
Assurant des MAC APS ... ayant eu à de nombreuses reprises des "anciens" de la police ou gendarme: je peux vous assurer que personne ne sais à priori ouvrir le CSI livre VI .... ni pour certains appliquer pour un "civil" l'article 73 du cpp !