APPLI POUR LES PROS

SECURI+

 

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Créée en 1896, GORON S.A.S est l’une des plus anciennes sociétés de sécurité privée en France. Rachetée en 1954 par la famille Chenevier, qui en est l’unique propriétaire depuis, elle est l’une des rares entreprises de sa taille à être restée totalement indépendante. 

Aujourd'hui, Goron c'est plus de 3 500 personnel et un CA de plus de 132 millions d'Euros.

Pour l'anecdote, voici ce que disait le fondateur de GORON le 24 septembre 1896 au journal "l'Eclair":

Extrait: "(...) Pas d'agence, jamais ! Pas de bureaux, pas de nombreux personnel (...) je serai en appartement et j'aurai une sorte de cabinet de consultation, voilà tout. "

Petit focus sur Goron : la plus ancienne société de sécurité en France (toujours en activité)

Comment c'est fait connaitre Marie-François GORON, fondateur de la société GORON ?

Il avait envoyé le 10 septembre 1896 au "monde parisien" une lettre-prospectus pour vendre ses services.

Plusieurs journaux pensait à une blague (>Une Fake News déjà à l'époque ! ) écrite par Lemice-Terrieux (Son vrai nom Paul Masson, écrivain, un artiste du canular).

Article de presse du 20 septembre 1896 :

Mais non, Marie-François GORON a bien dû confirmer que c'était bien lui l'auteur de ce prospectus (et on apprend qu'il était aussi journaliste !) :

Et cela permet d'entrevoir sa "vision" de la sécurité privée à l'époque (plutôt axé recherche privée/détective privé).

Extrait:

- "Je demande à être chargé du millième de ce que l'administration est forcée de négliger (...)
 

Article de presse du 24 septembre 1896 :

 

Qui était Marie-François GORON ?

Goron fait des études partielles au lycée, s'engage dans l'armée. Il participe à des campagnes en Martinique et en Algérie, ainsi qu'à la guerre de 1870. En 1875, il est lieutenant, et devient ensuite capitaine de réserve. Durant plusieurs années, il est employé de commerce à Rennes. Il séjourne en Amérique du Sud, notamment à la colonie Formosa dans le Gran Chaco.

En 1881, il entre à la Préfecture de police de Paris. Il devient, en 1882, secrétaire du commissariat du quartier Saint-Vincent-de-Paul à Paris. Sa carrière est ensuite rapide : il est nommé commissaire à Pantin le 1er novembre 1885. Il devient sous-chef de la sûreté à la préfecture de police en septembre 1886, puis « chef » de celle-ci. Il obtient la Légion d'Honneur en novembre 1889.

Admis à faire valoir ses droits à la retraite en 1895, il ouvre un cabinet de police privée à son nom, exemple célèbre de reconversion de policiers dans le privé. Il se lance aussi dans la rédaction de ses souvenirs, avec un certain succès, puis dans l'écriture de romans policiers. Engagé volontaire au début de la guerre en 1914, il sert au Deuxième Bureau (Le 2e bureau d'un état-major dans l'Armée française est le service chargé de l'analyse du renseignement.)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Fran%C3%A7ois_Goron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article