D'après des informations, le GPIS suspend immédiatement toutes activités opérationnelles jusqu'à nouvel ordre.

Pourquoi ? A priori, une dizaine d'agents du GPIS travaillerais sans carte professionnelle à jour ou même sans détenir de carte professionnelle du tout, et pire que ça, que certains portait une arme (lacrymogène, BTD) ... sans autorisation préfectorale !!

Ceci serais dû au manque de suivi des dossiers du personnel de l'ancienne direction du GPIS, qui a laissé cette situation à Michaël Sibilleau - nouveau Directeur général du GPIS depuis le 1er aout 2020.

Donc dans une démarche de "rectification" de la gosse bourde de l'ancienne direction, le GPIS suspend toute sont activité opérationnelle !

A l'aube d'avoir un pouvoir accrue en matière d'assermentation et de la possibilité d'émettre des PV concernant les biens protégé, cela tombe au plus mal !

Quand on voit que le CNAPS sanctionne en moyenne d'une année de suspension les entreprises de sécurité (ou les services interne) -  voir plus ! en cas de manquement de carte professionnelle ... qui ici se rajoute en plus le problème de port d'armes non autorisés par le préfet !

Cela va être certainement un beau cas d'école: le CNAPS sera t'elle aussi sévère avec le GPIS (avec un énorme soutien de la mairie de Paris) que la petite entreprise de province qui a embauché des personnes sans cartes professionnelles ou qui n'a pas demandé d'autorisation au préfet pour exercer sur la voie publique ...

 

 

 

Tag(s) : #actusecu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :