Plusieurs organes de presse indique que le sexagénaire a été arrêté peu après par un policier de la BRI et un surveillant pénitentiaire, tous deux hors service, aidés par deux autres personnes.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a confirmé l’interpellation sur Twitter et la procureure de Meaux a salué le courage de ces quatre personnes.

Mais saviez-vous que l'une des "2 autres personnes" était un acteur de la sécurité privée ? Un SSIAP/APR, Dimitri G ? Que l'on voit en haut noir et portant un jeans bleu ?

Son retex de l'arrestation de cette personne: 

J'ai vu deux personnes mettre des coups de chaise à un individu armé d'un couteau, je suis arrivé par-derrière, je l'ai maitrisé au sol avec l'aide d'un policier de la BRI, qui c'est identifié tout de suite. Et un autre lui a attrapé les jambes .puis nous l'avons mis derrière les portes de service et un agent de la pénitentiaire en civile est arrivé et la menotté.

je ne savais pas qu'il avait commis un acte mortel je suis parti puis un ami de la bac ma dis d'aller m'identifier au commissariat et là il y avait le préfet et le policier de la BRI et nous avons faits une déposition. Je ne savais pas que cet acte aurait eu de telles proportions (...)

Dimitri G

Analyse à chaud

L'importance pour un service dé sécurité de connaitre les techniques d'immobilisation et de menottage, ainsi que d'avoir une paire de menotte à disposition (soit sur eux, soit au PC par exemple).

En formation initiale, on passe 

THEO, MORT POUR RIEN

 

Grand soutien à la famille de Théo, un jeune de 18 ans, employé dans ce magasin, il venait de décrocher son baccalauréat et à son collègue de 20 ans , qui était en contrat d'alternance dans la boutique poignardés et grièvement blessés qui c'est vaillamment interposé.

 

 

Tag(s) : #actusecu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :