APPLI POUR LES PROS

SECURI+

 

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

La police britannique contrôlera désormais en détails les réseaux sociaux des demandeurs de port d'armes, a annoncé lundi le gouvernement britannique, à la suite de la fusillade meurtrière dans le sud-ouest de l'Angleterre

Tuerie en Angleterre : ce que l'on sait de l'auteur présumé de la fusillade qui a fait au moins 5 morts à Plymouth

La fusillade la plus meurtrière depuis 2010
Selon les premiers éléments de l'enquête, Jake Davison est suspecté d'avoir tué jeudi soir à Plymouth, avec une arme décrite par des témoins comme étant un fusil à pompe, une femme de sa famille avant de sortir dans la rue et de tuer quatre autres personnes. Il a ensuite retourné l'arme contre lui et s'est donné la mort avant que la police, arrivée sur les lieux six minutes après avoir été appelée, n'ait pu intervenir, a précisé le chef de la police du Devon et des Cornouailles, Shaun Sawyer, lors d'une conférence de presse.

Sur les télévisions britanniques, la ministre de l'Intérieur Priti Patel a assuré que des "leçons" seraient tirées de la fusillade, "surtout s'il y a des facteurs clés comme l'activité en ligne et (...) l'arme à feu elle-même", qualifiant d'"extrêmement important" la question de l'"incitation à l'extrémisme en ligne".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article