APPLI POUR LES PROS

SECURI+

 

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Pass sanitaire étendu et vaccination obligatoire des agents de sécurité : ce que dit la loi

Les  salariés  et  les  employeurs  sont  encouragés  à  se  faire  vacciner  dans  le  cadre  de  la stratégie vaccinale définie par les autorités sanitaires, même en dehors des lieux cités ci-dessous.
 

Vous devez être vaccinés, sauf contre-indication médicale reconnue, contre la covid-19 si vous exercez votre activité dans : (SOURCE )

a) Les établissements de santé mentionnés à l'article L. 6111-1 du code de la santé publique ainsi que les hôpitaux des armées mentionnés à l'article L. 6147-7 du même code ;
b) Les centres de santé mentionnés à l'article L. 6323-1 dudit code ;
c) Les maisons de santé mentionnées à l'article L. 6323-3 du même code ;
d) Les centres et équipes mobiles de soins mentionnés à l'article L. 6325-1 du même code ;
e) Les centres médicaux et équipes de soins mobiles du service de santé des armées mentionnés à l'article L. 6326-1 du même code ;
f) Les dispositifs d'appui à la coordination des parcours de santé complexes mentionnés aux II et III de l'article 23 de la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé ;
g) Les centres de lutte contre la tuberculose mentionnés à l'article L. 3112-2 du code de la santé publique ;
h) Les centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic mentionnés à l'article L. 3121-2 du même code ;
i) Les services de médecine préventive et de promotion de la santé mentionnés à l'article L. 831-1 du code de l'éducation ;
j) Les services de prévention et de santé au travail mentionnés à l'article L. 4622-1 du code du travail et les services de prévention et de santé au travail interentreprises définis à l'article L. 4622-7 du même code ;
k) Les établissements et services sociaux et médico-sociaux mentionnés aux 2°, 3°, 5°, 6°, 7°, 9° et 12° du I de l'article L. 312-1 du code de l'action sociale et des familles, à l'exception des travailleurs handicapés accompagnés dans le cadre d'un contrat de soutien et d'aide par le travail mentionné au dernier alinéa de l'article L. 311-4 du même code ;
l) Les établissements ERP destinés à l'accueil des personnes âgées ou handicapées ;
m) Les résidences-services destinées à l'accueil des personnes âgées ou handicapées mentionnées à l'article L. 631-13 du code de la construction et de l'habitation ;
n) Les habitats inclusifs mentionnés à l'article L. 281-1 du code de l'action sociale et des familles ;

Quand cela est obligatoire ?

-jusqu’au 14 septembre inclus, les personnels concernés pourront présenter le résultat négatif d’un test virologique datant  de  moins  de  72  heures  (examen  de  dépistage  RT-PCR,  test antigénique ou autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé) s’ils ne sont pas vaccinés,

-Entre le 15 septembre et le 15 octobre inclus, lorsque le salarié a effectué une première dose de vaccin, il pourra continuer à exercer son activité à condition de présenter le résultat négatif d’un test virologique.

-A compter du 16 octobre2021, ils doivent présenter le justificatif du schéma vaccinal complet.

 

Qui contrôle ?

Les employeurs sont chargés de contrôler le respect de l’obligation par les personnes placées sous leur responsabilité. Dans les cas particuliers où l’employeur n’est pas le responsable de l’établissement concerné (comme un prestataire de sécurité privée par exemple), c’est le responsable de l’établissement où est imposé une vaccination qui procède aux contrôles des justificatifs requis pour y accéder.

Un employeur peut-il demander la preuve à un salarié de sa vaccination ou de son pass sanitaire ?
Oui, dès lors que le salarié est amené à devoir présenter un pass sanitaire ou à être vacciné au titre de l’une des dispositions prévues par la loi, l’employeur doit procéder à la vérification du respect de son obligation par le salarié.

Vous refusé d'être vacciné ?

En cas de refus de présenter ses justificatifs relatifs à l’obligation vaccinale ou de détenir un pass sanitaire, le salarié ne peut plus exercer son activité. Le salarié peut, en accord avec l’employeur, poser des jours de repos conventionnels ou de congés payés. Autrement, l’employeur sera tenu de suspendre le contrat de travail du salarié jusqu’à régularisation de la situation.

Si le contrat de travail du salarié est suspendu par l’employeur comme le prévoit la loi, la durée de la suspension du contrat de travail n’est pas assimilable à une période de travail effectif. Aussi, aucun congé payé ni droit légal ou conventionnel ne pourra être généré durant cette période.

En ce qui concerne le pass sanitaire, la loi prévoit, à l’issue du 3e jour suivant le début de la suspension du contrat, que l’employeur organise un entretien avec le salarié au cours duquel seront examinés les moyens de régulariser sa situation. Concernant l’obligation vaccinale, l’employeur est toutefois également invité à privilégier l’instauration d’un dialogue avec le salarié et à organiser un entretien avec lui pour évoquer les moyens de régulariser sa situation.

Parmi les moyens de régularisation figurent l’affectation temporaire à un poste non-soumis à l’obligation susmentionnée si les besoins et l’organisation de l’entreprise le permettent ou le télétravail, lorsque les missions sont éligibles à ce mode d’organisation de travail.

À l’issue et dans le cas d’une situation de blocage persistante, les procédures de droit commun concernant les contrats de travail peuvent s’appliquer.

Et pour un CDD ?

Pour les salariés en CDD, la période de suspension du contrat pour absence de vaccination ou de présentation d’un pass sanitaire, ne reporte pas l’échéance du contrat.

La règle édictée à l’article L. 1243-6 du code du travail, selon laquelle la suspension du CDD ne fait pas obstacle à l’échéance du terme n’est pas modifiée par la loi. Elle a vocation à s’appliquer.

Si le contrat comprend une date de fin définie et que le terme prévu survient pendant la période de suspension, le contrat prend fin à la date prévue, sans être prolongé de la durée de la suspension.

Si vous travaillez 2 jours par semaine dans un hôpital, et 3 jours dans une usine ?

Le salarié est soumis à l’obligation vaccinale ou la production du pass sanitaire uniquement pour des lieux ou activités relevant du champ défini par la loi. La suspension du contrat de travail du salarié refusant de produire ses justificatifs ne vaut que pour les lieux pour lesquels ses justificatifs sont exigés, au prorata du temps de travail que le salarié aurait dû effectuer dans ces lieux.

 

Tâche ponctuelle = pas de vaccination obligatoire

ATTENTION:  La vaccination n'est pas obligatoire pour les personnes chargées de l'exécution d'une tâche ponctuelle au sein de ces locaux.

Une tache ponctuelle est une intervention très brève et non récurrente. Elle n’est pas liée à l’activité normale et permanente de l’entreprise. Les travailleurs qui effectuent ces tâches ne sont pas intégrés dans le collectif de travail et n’exercent pas leur activité en lien avec le public.

Exemple: intervenant sur alarme agression, intrusion ou incendie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lamy 10/09/2021 07:45

votre annonce est un ramassi de connerie ,le patron n'a aucun droit de contrôler le pass sanitaire ,regardez le code du travail non modifié et de plus pour les agents de sécurité se sont les clients qui le demandent et tout ce fait sur le consentement personnel en engageant votre responsabilité individuelle ,la suspension du salaire est lui aussi illégal car applicable que en cas de sanction donc si il y a lieu qu'elle est le motif . Donc le soucis est la prise d'otage est votre commentaire incite les gens a adhéré au syndrome de Stockholm en obéissant et à une obligation mythomane qui va à l'encontre des traités internationaux.
allez bonne journée

83-629 10/09/2021 11:11

psssst : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/obligation-de-vaccination-ou-de-detenir-un-pass-sanitaire-pour-certaines#52

voilà voilà,
c'est peut-être un peu trop vous demander pour des excuses ?

fabrice 24/08/2021 09:24

Bonjour merci pour votre travail étant intervenant sur alarme je pense avoir trouvé un élément de réponse qui me convient parfaitement ayant été opéré du cœur l'année dernière je ne souhaite pas me faire vacciner et donc pas me faire tester tous les 72h aucune contre indication dans les critères du gouvernement pour mon cas pourtant il existe bien des effets secondaires cardiaque j'ai contacté mon cardiologue par téléphone et par courrier il y a maintenant 15 jours aucune reponse a ce jour ne souhaiterait il pas se mouiller ? est ce que je peux vous demander vos sources svp par avance merci

paty quera 12/08/2021 22:31

Sûrement pas

paty quera 12/08/2021 22:31

Hors de question

paty quera 12/08/2021 22:31

Hors de question...