APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Même si cela date de 2019, il n'en reste pas moins incroyable que l'assurance maladie accepte un tel marché, en sachant pertinemment le coût des salaires ... et donc de l'assurance maladie 😁

Car avec ce prix astronomique, il faut payer:

- le salaire des agents (sans les escroquer hein, respect des primes, convention, ..)
- La tenue, le matériel pour effectuer correctement la mission
- Les superviseurs, les contrôles de qualité imposé par le CSI
- Les planificateurs, le comptable, l'assurance, ...
- Les formations continues: MAC APS, MAC SST, EPI, ...

 

Bravo la CPAM de PARIS ! 

 #dumpingSP ! (Dumping dans la Sécurité Privée)

Quand la CPAM de PARIS participe au DUMPING ! 15,60€ de l'heure !!  #dumpingSP ! (Dumping dans la Sécurité Privée)

POUR RAPPEL
Pour le tribunal administratif, la convention collective prévention et sécurité estime le coût de revient horaire minimum au 1er juillet 2012 est à 16,494 euros pour un agent de prévention et de sécurité coefficient 120 et à 20,483 euros pour un agent de maîtrise coefficient 150. >> CLIQUEZ-ICI

 #dumpingSP ! (Dumping dans la Sécurité Privée)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Depuis 2018, il n'existe plus de fiche "indicative" du coût de revient d'un ADS coef 120 qui à l'époque, était estimé à 17.398 € / h (CICE compris et hors charge de structure). Ce prix de revient me paraissait déjà très très élevé à l'époque. Diverses rubriques indiquées sur cette fiche sont applicables selon la société telles que les mandats IRP, le comité d’entreprise, le Taux accident de travail (selon sté), etc……... En enlevant ces quelques rubriques qui ne me concernaient pas, le coût de revient était tout de suite beaucoup plus bas.
Je voudrai bien avoir quelques avis sur ce point pour savoir si mon analyse est fausse ou si divers confrères ont la même réflexion. J’ai juste l’impression que la fiche créée et validée par les grosses sociétés dirigeantes de l’ex SNES et par les dirigeants de l’Urssaf fut une façon détournée d’éliminer les petites sociétés en faisant croire aux clients, au CNAPS et aux divers ministères que les sociétés qui ont un coût de revient moins cher étaient frauduleuses !!!!!
Répondre
F
Les collectivités locales et l'état sont les les champions du moins disant, ils ne se préoccupent que du prix.
Répondre
C
Les grosses sociétés de sécurité qui gère les syndicats sont responsable de ses bas prix.
Le pire c'est que le CNAPS est courant mais juge sa normal.
chercher l'erreur