APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

ENFIN !

Le ministre de l'Intérieur, qui quittera surement ses fonctions dans moins de 9 mois, n'envoie pas simplement son "Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur" pour parler avec la sécurité privée.

En effet, depuis l'élection de Mr Macron, sauf erreur de ma part, c'est le premier "vrai échange" avec le ministre de l'Intérieur et la sécurité privée.

Cela aurait été une excellente nouvelle, et ce qui est annoncé aurait pu être d'une extrême importance ... mais mais .... ce ministre n'est plus là pour longtemps, et l’on ne sait pas encore qui sera le futur président, et avec lui ses promesses liés à la sécurité. 

 

COMMUNIQUE COMMUN : GES ET CDSE

PARIS – MARDI 16 NOVEMBRE 2021. À l’initiative du ministre de l’Intérieur, les acteurs de la sécurité privée ont été reçus par Gérald Darmanin, place Beauvau, lundi 15 novembre 2021, pour un déjeuner de travail en forme d’un large tour d’horizon sur les difficultés du secteur et ses perspectives de développement. À quelques mois des JOP de Paris 2024, le ministre de l’Intérieur et l’ensemble des acteurs présents (CDSE, GES et dirigeants d’entreprises de sécurité privée) ont parlé d’une seule voix pour souligner le rôle essentiel que jouent les femmes et les hommes de la sécurité privée pour la sécurité nationale.
À l’occasion de ce déjeuner inédit dans l’histoire du ministère de l’Intérieur, Stéphane Volant, président du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE), représentants les donneurs d’ordre, et Luc Guilmin, président du Groupement des entreprises de sécurité (GES), principale organisation patronale représentative pour la surveillance humaine, ont salué les avancées positives inscrites dans la loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » et ont rappelé qu’ils étaient prêts à contribuer à la rédaction des décrets d’application et ordonnances en préparation.

 

Afin notamment de compléter ce texte, ils ont également témoigné de leur volonté d’être associés à la rédaction de la future Loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (LOPSI), annoncée en septembre dernier par le président de la République et dont les participants ont compris qu’elle pourrait être examinée lors d’un Conseil des ministres dans les tout premiers mois de 2022.

L’ensemble des représentants du secteur ont par ailleurs relevé que le Conseil national des activités privées de sécurité privée (CNAPS) traversait actuellement une « crise de croissance », preuve de son rôle majeur de régulateur d’un secteur en pleine expansion, et qu’à ce titre, il était primordial de conserver la collégialité de ses instances de gouvernance, tout en lui donnant d’avantage de moyens pour répondre à des missions étendues.

Le ministre de l’Intérieur a pour sa part salué la « concorde retrouvée » entre tous les acteurs de la sécurité privée, qu’ils soient donneurs d’ordre ou prestataires. Gérald Darmanin s’est en outre déclaré favorable au fait d’associer ces acteurs à la rédaction des décrets et ordonnances induits par la loi dite « sécurité globale », ainsi qu’à la prise en compte des ambitions légitimes de la sécurité privée dans la future LOPSI, notamment dans un « titre » de loi spécifiquement dédié aux entreprises.

À l’issue de cette réunion, le CDSE et le GES saluent cette initiative du ministre de l’Intérieur, tout comme la promesse de donner enfin à la sécurité privée la place qui lui revient de fait au sein du continuum de sécurité.

Nos deux organisations se tiennent désormais à la disposition du ministère, tant pour les suites de la loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » que pour les travaux liés à la future LOPSI.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Le jour où nous serons formés et équipés comme la police, on sera peut être en mesure de pouvoir assurer des missions régaliennes. En l'état actuel, sans autre formation qu'un cqp d'un mois et demi et autre équipement qu'au mieux une radio et une raquette à métaux, on ne peut réellement rien protèger ni personne, et encore moi soi-même en cas d'agression... 😡
Répondre
C
A l'approche des élections forcément ils vont promettre des choses. foutaise ! Ils en ont rien à foutre de notre gueule.
Répondre