Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.

L’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale LVMH, Laurent Marcadier, a été mis en examen, fin septembre, pour neuf délits présumés, dont l’atteinte à la vie privée, le trafic d’influence et la violation du secret professionnel, selon des informations obtenues par Mediapart. Il conteste tous les faits qui lui sont reprochés.

Magistrat de formation dont le parcours a été marqué d’une empreinte politique – il a enchaîné les postes dans trois cabinets ministériels sous le quinquennat Sarkozy –, Laurent Marcadier travaille depuis huit ans pour le compte du géant mondial du luxe, dirigé par le milliardaire Bernard Arnault.

 

Tag(s) : #Revue de Presse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :