APPLI POUR LES PROS

> A NE PAS RATER !

SECURI+

 

Publié par 83-629

Communiqué d'un syndicat salarié:

Le SNEPS-CFTC était signataire de cet accord de branche relatif à la revalorisation salariale, qui verra l’ensemble de la grille augmentée de 2,2% à partir du 1er janvier 2022.

Évidemment, cette augmentation est insuffisante, l’objectif du syndicat a toujours été la revalorisation de 10% de l’ensemble de notre grille ainsi que l’augmentation des majorations à 25% des nuits et des dimanches. Le SNEPS-CFTC avait néanmoins pris ses responsabilités et avait signé cet accord, loin de ses revendications initiales, afin de limiter la perte de pouvoir d’achat des salariés, creusée par une inflation repartie à la hausse durant l’été et une revalorisation du SMIC de 2,2% au 1er octobre dernier. 

Cette augmentation est d’autant plus insuffisante que le SMIC a été relevé de 0,9 % également au 1er janvier. Son taux horaire est dorénavant fixé à 10,57 € (au lieu de 10,48 € depuis le 1er octobre 2021).

Le coefficient 120 restant donc au dessous du SMIC, de nouvelles négociations sur les salaires ont été initiées en branche. Les négociations s’annoncent déjà difficiles puisque les organisations patronales ne proposent que +1,9 % d’augmentation pour le coefficient 120 et +0,86 % pour le coefficient 130. Rien pour les autres coefficients…

Devant la volonté scandaleuse des organisations patronales de n’augmenter que les 2 premiers coefficients de notre grille des salaires pour seulement les ramener au niveau du SMIC, entraînant clairement un tassement de la grille des salaires, les organisations de salariés dont le SNEPS-CFTC ont suspendu les travaux en cours sur les classifications en protestation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article